Destitué de la JSK, Hannachi réagit :"J'ai souhaité partir, mais pas de cette manière"

Destitué de la JSK, Hannachi réagit :"J'ai souhaité partir, mais pas de cette manière"
Par Ameziane Athali | 08 Aout 2017 | 09:34

Le désormais ancien président de la Jeunesse Sportive de Kabylie (JSK), Mohand Chrif Hannachi a réagi, mardi, à sa destitution votée à l'unanimité, hier, par les membres du conseil d'administration réunis en assemblée générale extraordinaire, en soutenant avoir toujours souhaité quitter la direction du club kabyle.

En effet, depuis le Maroc où il se trouve depuis quelques jours, l'ex-boss des canaris a confié au quotidien sportif, Le Buteur, que "j'ai  souhaité partir, mais pas de cette manière" . Il a confié qu'"hier et ce matin (lundi)  j'ai eu au bout du fil le vice-président, Malik Azlef. On a eu une longue discussion au sujet de la réunion et de tout ce qui allait être pris comme décision. Sincèrement je lui ai fait part clairement de mon souhait de me retirer de la présidence du club".

Poursuivant ses confidences, Hannachi a déclaré que "j'ai longuement réfléchi  avant de prendre cette décision. Je suis à la JSK depuis 1969 et président depuis 1993. Je pense que les Algériens en général, et en Kabylie en particulier , tous les supporters du club reconnaîtront que j'ai beaucoup donné au club, souvent au détriment de ma santé. Je ne vous cache pas que j'ai toujours souhaité partir mais pas de cette manière, je vais devoir quitter la JSK avec un cœur déchiré mais  non sans souhaiter au club de retrouver trés vite les beaux jours ".

Le président destitué a annoncé, par ailleurs, que dès son retour au pays il animera une conférence de presse pour "revenir sur certains détails bien précis."


Voir tous les articles de la catégorie 'Sport'