CAN 2019 : les Algériens rêvent d’une édition au Maroc

CAN 2019 : les Algériens rêvent d’une édition au Maroc
Par Nourredine B | 02 Décembre 2018 | 16:26

Coup de théâtre, nullement inédit du reste après les forfaits impromptus, depuis l’introduction de l’année impair, de la Libye en 2013, pour des raisons de sécurité et du Maroc en 2015 qui avait invoqué le virus Ebola, le retrait, vendredi de l’organisation de la CAN 2019 au Cameroun s’il a mis groggy le gouvernement du pays, ouvre la voie, ailleurs, aux supputations, voire à des espoirs teintés d’euphorie.

Le nouveau puissant patron de la CAF, le malgache Ahmad Ahmad, qui a annoncé lancer, de façon imminente, l’appel d'offres pour désigner un nouveau pays d'accueil, a fixé, dans la foulée, le délai de rigueur au 31 décembre.

Soit une marge de temps très réduite qui n’ouvre pas beaucoup de perspectives. Mais trois pays au moins, présentent le profil du bon candidat : le Maroc, l’Egypte et l’AFSUD. Cela en l’absence de l’Algérie dont aucune partie officielle ne s’est prononcé sur le sujet. Elle avait pourtant candidaté, avec insuccès, pour l’édition 2017 qui a échu au Gabon.

Les deux pays du Maghreb ont de grandes chances de l‘emporter, même si l’Afrique du Sud a pour elle les infrastructures nécessaires et l’expérience née de l’organisation de la Coupe du Monde 2010.

Entre Rabat et le Caire, les jeux seront-ils serrés ? Le Royaume l’emporterait d’un cran, au moins au regard d’une stabilité plus fiable, comparé à l’Egypte.

S’agissant de la capacité de nos voisins de l’Ouest, c’est l’entraineur des Lions de l’Atlas, le français Hervé Renard qui a anticipé au lendemain du retrait de l’édition au Cameroun, soulignant que le Maroc était paré pour accueillir la CAN 2019.

Vœu pieux ? Ils sont des milliers en Algérie à le souhaiter, dans leur expression sur la place publique ou sur les réseaux sociaux.

Les inconditionnels de l’EN, échaudés par le syndrome des déplacements, quasiment toujours infructueux, en Afrique profonde, voudraient bien joindre l’utile à l’agréable en y voyant de grandes chances d’épingler la deuxième étoile continentale sur le maillot vert et profiter d’une destination- Maroc, toujours prisée.

Pour les officiels, la cause est entendue…depuis que l’Algérie a soutenu la candidature marocaine à l’organisation du Mondial 2030.

Voir tous les articles de la catégorie 'Sport'