Après la lourde sanction infligée par la LFP au NC Magra : le rêve de l’accession s’évapore

 Après la lourde sanction infligée par la LFP au NC Magra : le rêve de l’accession s’évapore
Par Nourredine B | 16 Avril 2019 | 10:24

Le NC Magra, beau leader de la Ligue2- Mobilis jusqu’à la 26e journée, vient de donner l’exemple de la parfaite et non moins incommensurable bêtise qui fera date dans les annales du football national.

Les Sudistes qui ont survolé le championnat, pour une première dans l’antichambre de l’élite, forçant le respect de l’opinion sportive ont lamentablement gâché leur crédit.

A l’origine, cette violence gratuite à l’issue du draw (1-1) concédé sur leur fief face au MC Saïda.

Pour rappel, cette rencontre jouée, mercredi passé pour le compte de la 27e journée, a vu un terrible envahissement de terrain à son issue quand les supporters locaux ont usé de diverses armes blanches, dont des couteaux , pour agresser adversaires et officiels, notamment les deux linesmen, gravement blessés.

La bête immonde a sévi. Mais la Ligue de Football Professionnel (LFP) aussi.

La sanction est très lourde : défalcation de trois points, plus quatre matchs à huis, clos dont les deux premiers se joueront à l'extérieur, ainsi que quatre cent mille dinars d’amende.

Une totale fatale à trois bornes de l’arrivée car reléguée désormais à la 5e place à deux points du troisième, l'US Biskra.

Dire que le point du nul aurait, au mieux, permis à Magra de partager son fauteuil de leader avec Tlemcen et Chlef ; au pire d’assurer un podium payant, n’était la défalcation des points et le huis clos à l’extérieur.

C’est dire un peu si le rêve d’une accession historique en D1 s’est inéluctablement évaporé.

S’agissant de la LFP, dont les sanctions semblent logiquement appropriées au vu de la gravité des faits, est appelée à maintenir le cap, en toute équité,  en cette fin de saison en toute équité ; sachant que d’autres désordres dans les stades restent menaçants.

 

 

Voir tous les articles de la catégorie 'Sport'