Agex de la LFP : la "der" de Kerbadj ?

Agex de la LFP : la "der" de Kerbadj ?
Par Nourredine B | 17 Mai 2017 | 12:06

L’assemblée générale extraordinaire de la Ligue Nationale de Football(LFP) s’est tenue mercredi au CNT de Sidi Moussa.

La LFP, dans un communiqué rendu public  hier mardi, a inscrit un seul point à l’ordre du jour : la reconfiguration du Conseil d’Administration.

Un euphémisme pour annoncer la démission supposée du président Mahfoud Kertbadj.

A l’ouverture des travaux, ce dernier et après s’être accordé quelques satisfecit depuis son intronisation à la tête de la Ligue, annonce de fait sa démission, motivée, à ses dires, par une «trop grande pression arrivant de toutes parts».

A partir de ce moment, les manœuvres, attendues au demeurant commencent.

Le responsable de l’ASO Chlef, Abdelkrim Medouar s’adjuge le rôle de chef d’orchestre et monopolise le micro.

Se voulant rassembleur, il invite le président de l’ESS et celui du MCA à se réconcilier dans une démarche plus ‘’tape à l’œil’’ que foncière et sincère.

Ensuite l’ex. député de Chlef, mène carrément campagne en faveur du maintien de Mahfoud Kerbadj jusqu’à la fin de son mandat en 2019.

Sa rhétorique est sidérante, qui absout quasiment le président de la LFP de toute défaillance, tout en incriminant, implicitement la FAF.

La messe est dite parmi l’anarchie coutumière à de tels conclaves. Kerbadj accentue la mise en scène en reprenant la parole pour marteler qu’il ne demandait pas «la charité d’un soutien» mais qu’il voulait partir.

Ses partisans reprennent de plus belle en revendiquant son maintien. Le président de la LFP demande une pause. Les coulisses vont entrer en jeu.


Voir tous les articles de la catégorie 'Sport'