AGE de la FAF : Ali Malek appelle à la sagesse

AGE de la FAF : Ali Malek appelle à la sagesse
Par Nourredine B | 19 Mars 2017 | 16:19

C’est demain à 10 h au CNT de Sidi Moussa(Alger) que se tiendra l’AG élective  de la FAF, qui aura fait couler beaucoup d’encre et nourri polémiques et controverses.

On rappellera qu’à l’issue d’un feuilleton tumultueux, seul le dossier de Kheirdine Zetchi a été validé. Le président du PAC est de ce fait le candidat unique à la succession de Mohamed Raouraoua à la tête de la plus puissante fédération sportive nationale.

Zetchi sera-t-il pour autant plébiscité par une AGO où va sûrement encore planer l’ombre de Raouraoua ? Rien n’est moins sûr.

Une AGE empreinte d’incertitudes donc, mais rien n’interdit d’espérer qu’elle aboutisse dans le sens d’un apaisement des esprits afin de tourner désormais la page dans le seul intérêt du football national.

Dans ce contexte, et à la veille de ce conclave supposé à risques, Algérie1 a sondé l’avis d’un acteur incontournable de la scène footballistique dans le sens où Ali Malek, pour ne pas le nommer, jouit d’une grande estime de ses pairs grâce, notamment, à une longue présence dans le domaine et une pondération unanimement reconnue.

Pour ce banquier, actuellement à la retraite, et qui a gravi tous les échelons de la gestion du football -président de ligues et présentement président de la LNFA-, l’heure est à l’appel à la sagesse. «Les conflits à l’intérieur de la FAF ne serviront plus, désormais, ni le football, ni l’AG au regard de cette conjoncture cruciale» estime-t-il, soutenant que «l’heure est vraiment au rassemblement et à la sagesse, compte tenu des grands défis qui attendent notre football» a-t-il conclu. 

Voir tous les articles de la catégorie 'Sport'

Commentaires