Santé : Rassemblement « policé » des médecins résidents devant le siège de l’APN

Santé : Rassemblement « policé » des médecins résidents devant le siège de l’APN
Par Nabil Semyane | 12 Février 2018 | 13:53

Les médecins résidents l’ont fait : un rassemblement pacifique bien encadré par la police, laquelle a visiblement reçu l’ordre de laisser faire, mais en empêchant tout débordement ou blocage de la circulation sur le boulevard front de mer et la rue Khemisti.

Très tôt, un dispositif policier  anti émeutes et en civil était déployé à la grande poste bloquant toutes les ruelles qui y débouchent. Mais les médecins ont réussi à déjouer la vigilance parvenant ainsi à se regrouper, en se mêlant à la foule présente sur les lieux.

Une partie des manifestants, malgré le confinement par la police,  s’est arrachée pour se joindre aux manifestants  déjà présents par dizaines devant l’APN, arpentant le boulevard Zigoud Youcef, en scandant leurs mots d’ordre.

Abolition du service civil, dispense du service militaire, amélioration des conditions de travail sont autant de revendications pacifiquement clamées par les blouses blanches dans une ambiance bon enfant.

« Pas question de reprendre le service tant que le ministre refuse à engager un vrai dialogue avec notre représentant syndical, toutes les rencontres avec la tutelle sentaient le  coup fourré, une volonté de gagner du temps », décrit un syndicaliste interrogé par la radio nationale.

Le rassemblement s’est dispersé progressivement, où l’on a vu les médecins, reconnaissables à leur blouses blanches se diriger en escouades en direction de l’hôpital Mustapha.

Une délégation du syndicat a été reçue à l’APN  qui devait auditionner, aujourd’hui, le Gouverneur de la banque d’Algérie pour son rapport annuel sur l’état des finances du pays.        

        

Voir tous les articles de la catégorie 'Société'