Quatre cents agents seront mobilisés : une police des transports publics pour bientôt

Quatre cents agents seront mobilisés : une police des transports publics pour bientôt
Par Amel Benabi | 10 Janvier 2017 | 16:52

Voilà une bonne nouvelle qui va rassurer sensiblement les usagers des transports publics. La direction de la sûreté publique vient d’annoncer la création prochaine d'un groupement de police des transports (GPT). Sa mission ? Sécuriser et contrôler les moyens de transports publics (bus, métro, tramway, téléphérique). C’est du moins ce qu’a expliqué le commissaire principal Mohamed Filali, lors d'une journée d'information sur les missions de l'unité du métro et du tramway d'Alger.

Le projet est en phase finale à en croire ce chef du service de la sûreté publique par intérim, qui précise qu’un contingent de 400 policiers sera affecté aux transports publics pour superviser efficacement la sécurité notamment au niveau du métro et du tramway à Alger. Ce responsable souligne que cette police des transports englobera tous les transports urbains publics. Cette unité mise en place depuis 2011 (créée en 2010) au niveau du métro et du tramway d'Alger a bénéficié d'une formation spécialisée et acquis une expérience sur le terrain qui lui permet d'être aujourd'hui «un groupement de police des transports, placé sous l'autorité de la sûreté publique», a-t-il précisé.

Ce noyau devra assurer la coordination avec les parties habilitées et procéder à l'organisation du flux enregistré au niveau des moyens de transports urbains publics, a-t-il ajouté.

Le commissaire principal Filali a expliqué que la mise en place de ce noyau à Alger obéissait au souci de garantir la sécurité des voyageurs et de les encourager à emprunter ces deux moyens de transports pour contribuer à décongestionner les routes.

Voir tous les articles de la catégorie 'Société'