Meurtre de Mohamed Said Djouder: révélations du chef de Sûreté de wilaya de Béjaia

Meurtre de Mohamed Said Djouder: révélations du chef de Sûreté de wilaya de Béjaia
Par Abbès Zineb | 19 Avril 2017 | 19:45

Après la découverte, mercredi, du  corps sans vie et dans un état de décomposition avancée du candidat FLN à Béjaia, Mohamed Said Djouder par la police judiciare, le chef de Sûreté de wilaya de Béjaia, Abdallah Benacer, a animé un point de presse pour donner des détails, sur cette scabreuse affaire qui a mis en émoi la population de Béjaia.

Le corps de la victime a été découvert au Cap Carbon, à la périphérie Est du Parc national de Gouraya, situé à la périphérie Nord–Est de la ville de Béjaia, dans un état de décomposition avancé, a expliqué le responsable de la Sûreté, précisant que le procureur de la République près la Cour de Béjaia a ordonné une autopsie pour déterminer les circonstances exactes de la mort.

Le lieu de son enfouissement, dans cette région extrêmement boisée, a été indiqué par un suspect, arrêté à El-Harrach (Alger), considéré comme présumé auteur principal à la fois du rapt et du meurtre, a-t-il encore ajouté.

Dans sa conférence de presse, animée au siège de la Sûreté de wilaya, M.Benacer a exclu "toute charge politique inhérente à ce drame horrible", soulignant qu'il s’agit d’un "crime de droit commun".

Dès la disparition de la victime, le 30 mars vers 13 heures, aperçue dans les parages du siège de la Mouhafadha, et dès le signalement par sa famille, une enquête a été diligentée pour le retrouver et plusieurs actions ont été engagées, notamment des battues le long de la côte, entre la région balnéaire de Boulimat, à 15 km à l’ouest de Béjaia, et le parc de Gouraya, alors qu'un avis national de recherche de la personne et de son véhicule, a été diffusé a-t-il expliqué.

"L’opération a porté ses fruits rapidement puisque le véhicule a été repéré, immobilisé à Bou-Ismail, dans la wilaya de Tipasa, ce qui a permis à l’enquête d’évoluer rapidement. Les limiers engagés sur l’affaire ont vite fait d’arrêter, grâce à des indices, cinq suspects, dont quatre résidants à Koléa et un à El Harrach, originaire de la ville d’Amizour (Béjaia)", a-t-il ajouté.

Ce dernier suspect, dirigé vers Béjaia, a indiqué le lieu où la dépouille mortelle a été abandonnée, a encore indiqué le chef de Sûreté de wilaya, assurant que l’enquête se poursuit.

La disparition de la victime, un forestier en retraite, avait semé l’émoi dans toute la ville de Béjaia. Vendredi dernier, le secrétaire général du FLN, Djamel Ould Abbas s'est dit, en marge d'un meeting électoral, bouleversé par cette disparition.

Voir tous les articles de la catégorie 'Société'

Commentaires