Le campus universitaire en émoi : crime crapuleux à la Cité U de Ben Aknoun

 Le campus universitaire en émoi : crime crapuleux à la Cité U de Ben Aknoun
Par Moumène Belakram | 11 Février 2019 | 10:35

Quelques jours seulement après l’assassinat d’un  étudiant zimbabwéen à Annaba, la Cité universitaire Taleb Abderrahmane de Ben Aknoun, à Alger, a vécu dimanche en début de soirée une autre horreur.

En effet, et selon une source policière, un jeune étudiant de 23 ans, originaire de Bordj Bou Arreridj a été froidement passé au couteau.

Alertés par ses camarades de cité, les services de police ont trouvé la malheureuse victime gisant dans son sang et sur les murs de sa chambre une inscription, à caractère homophobe, barbouillée avec le même sang.

Maquillage du crime ? La victime possédait une voiture dont les assassins avaient pris possession avant de l’abandonner dans l’enceinte de la Cité, avant de s’évaporer dans nature.

A noter que le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche  Scientifique, Tahar Hajar, s’est rendu sur les lieux.

Voir tous les articles de la catégorie 'Société'