Incendies, manque de liquidités, coupures d’eau : Djerad pointe des parties qui chercheraient à provoquer la « Fitna »

 Incendies, manque de liquidités, coupures  d’eau : Djerad pointe des parties qui chercheraient  à provoquer la « Fitna »
Par Nabil Semyane | 02 Aout 2020 | 18:37

Les incendies qui ont touché nombre de wilayas, ces derniers jours, provoquant  la destruction de milliers d’hectares  de forêts, seraient le fait de mains criminelles, selon Abdelaziz Djerad, qui indique dimanche  que les auteurs de ces crimes contre la nature sont identifiés et,  ajoute t-il, « il n’est pas exclu qu’ils soient prochainement présentés sur la télévision publique pour avouer leurs crimes ».

Le manque de liquidités dans certains bureaux de poste à l’approche de l’Aid El Adha, procéderait de la même démarche criminelle, selon la déclaration de Djerad, en marge d’une réunion, consacrée à la prospection du  le marché mondial en prévision de  l’achat du vaccin contre la Covid-19.

« Dans certains bureaux de postes, il y a des personnes  qui ont empêché l’entrée et la sortie des liquidités et après enquête, il s’est avéré qu’il s’agit d‘une action concertée visant à provoquer des troubles dans le pays », accuse encore  le Premier ministre.

S’agissant  enfin de la coupure  d’eau constatée le jour de l’Aid dans certains quartiers de la capitale, Djerad n’y va pas par quatre chemins et parle  carrément de « sabotage »  de la station de dessalement des eaux de Fouka, ajoutant que l’enquête est toujours en cours pour tirer cette affaire au clair.

Pour rappel, le président Tebboune  avait instruit dimanche matin le Premier ministre de diligenter des enquêtes pour faire la lumière sur ces incidents constatés ces derniers jours, empoisonnant la vie des citoyens qui en ont déjà assez avec la crise sanitaire. 

Voir tous les articles de la catégorie 'Société'