Groupe Tahkout : les chauffeurs de bus écrivent au Premier ministre

 Groupe Tahkout : les chauffeurs de bus écrivent au Premier ministre
Par Abbès Zineb | 25 Aout 2019 | 11:24

Les chauffeurs du groupe Tahkout, saisissant l’occasion de la prochaine rentrée universitaire, adressent une lettre au Premier ministre pour attirer son attention sur leur situation et surtout le risque de ne plus pouvoir assurer le transport des étudiants.

Dans leur lettre, les chauffeurs indiquent qu’ils transportent quotidiennement plus de 1,2 million d’étudiants dans plus de 400 bus de transport public, dont 200 à Alger et 100 à Oran.

La lettre précise que l’entreprise n’est pas endettée, ni n’a bénéficié de crédits bancaires, pour autant la justice a décidé de bloquer ses comptes, suite à l’arrestation des frères Tahkout pour corruption.

Deux mois sans salaires, expliquent encore les travailleurs, qui rappellent qu’ils sont des pères de familles avec des enfants qui s’apprêtent à rentrer à l’école.

Cela en plus de l’impossibilité pour l’entreprise de s’acquitter des charges comme le paiement du carburant, de l’entretien des bus et du paiement des charges sociales et les polices d’assurance.

Pour rappel, le premier ministre et le ministre des finances ont annoncé que des administrateurs seraient désignés par leur soins pour gérer les entreprises dont les responsables font actuellement l'objet de mesures judiciaires conservatoires.

Mais, estiment les spécialistes du droit commercial, cette décision des pouvoirs publics, dans le but de préserver l'outil de production ainsi que l'intérêt des travailleurs risque de butter sur un problème de faisabilité.  

Voir tous les articles de la catégorie 'Société'