Grève des magistrats : le Conseil des droits de l'Homme tente une médiation

 Grève des magistrats : le Conseil des droits de l'Homme tente une médiation
Par Abbès Zineb | 05 Novembre 2019 | 12:27

La grève des magistrats entre aujourd’hui dans son dixième jour pendant lesquels l’appareil judiciaire était  quasiment paralysé, conséquence du suivi massif du mouvement.

Devant une telle impasse, qui suscite bien des inquiétudes chez les autorités soucieuses de la présidentielle du 12 décembre dans laquelle les magistrats vont jouer un rôle majeur, le Conseil national des Droits de l’Homme tente une médiation.

Son  tout nouveau président, Bouzid Lazhari, a révélé une initiative dans ce sens, indiquant sur les ondes de la radio nationale qu’il avait reçu le président de syndicat des magistrats, accompagnés de ses collaborateurs.  

Une rencontre durant laquelle le Conseil a écouté leurs « préoccupations » selon Bouzidi Lazhar qui indique que le ministre de la justice « s’est félicité de cette initiative ».

Bouzidi Lazhar estime par ailleurs que la grève des magistrats tombe mal vu « le contexte politique particulier que vit actuellement le pays, à la veille d’une importante échéance politique ».

Voir tous les articles de la catégorie 'Société'