Grève d’Air Algérie : le directeur commercial s’explique (Vidéo)

Grève d’Air Algérie : le directeur commercial s’explique (Vidéo)
Par Amina Lakri | 18 Mai 2017 | 13:33

S’exprimant, ce jeudi matin sur les ondes de la radio nationale, le directeur commercial d’Air Algérie, Zoheir Houaoui, est revenu sur la grève « intempestive » qui avait paralysé le trafic aérien, toute la matinée du 16 mai dernier.

Confirmant l’information donnée par Algérie1 ce jour-là, la grève déclenchée par les techniciens de la maintenance aéronautique était motivée par des « considérations salariales. »

Selon lui, c’est le caractère « imprévisible » du mouvement, qui n’a pas permis à la direction générale d’AH de prendre, à temps, les dispositions nécessaire pour limiter les dégâts, d’où la suspension de la quasi-totalité des vols, provoquant ainsi la colère noire des passagers.

Mais, tempère-t-il, dès l’annonce de ce mouvement, la direction d’AH a engagé des « négociations sérieuses » avec les syndicats, ce qui a débloqué la situation en fin de matinée de la même journée.

Par ailleurs, et en dépit de ces tourments que vit Air Algérie et de la récurrence des pannes techniques affectant ses aéronefs, la compagnie aérienne aspire à conquérir de nouveaux marchés à savoir en Afrique et en Amérique. C’est du moins ce qu’a révélé, son directeur commercial.

« Avec la mise en service du nouvel aéroport, Air Algérie, va naturellement développer sa politique, multiplier ses services et améliorer ses prestations », a-t-il déclaré.

Et d’ajouter que la priorité actuelle de l’entreprise est d’abord de « renforcer les lignes qui existent déjà, à savoir l’Afrique de l’ouest (…) Mais avec la mise en service du nouvel aéroport, AH ouvrira naturellement d’autres lignes dont Libreville (Gabon) et le Cameroun au niveau continental », a-t-il révélé.

Outre la ligne Alger-Montréal, qui existe déjà, le directeur commercial d’AH a fait part du souhait d’Air Algérie d’ « ouvrir d’autres lignes en direction de l’Amérique du nord, notamment vers New-York ». Un projet qui nécessité au préalable, selon lui, un processus d’audit et de certification.

S’agissant de la ponctualité qui fait souvent défaut à la compagnie nationale, M.Houaoui, a souligné « la nette amélioration » apportée ces trois derniers mois avec un objectif atteint de « 75% qui se traduit par des retards de 0 à 15 aux départs », s’est-il félicité.

Enfin, se voulant rassurant, l’invité n’a pas manqué de rappeler que la volonté d’AH est d’« instaurer un climat de confiance avec les passagers », puisque dit-t-il, le « le capital de l’entreprise reste et demeure, le client.»



Voir tous les articles de la catégorie 'Société'