Aigle Azur : deux offres principales de reprise ont été déposées

 Aigle Azur : deux offres principales de reprise ont été déposées
Par Amel Benabi | 09 Septembre 2019 | 16:47

Aigle Azur, la compagnie aérienne française placée en redressement judiciaire la semaine dernière devait être fixée sur son sort aujourd’hui, date limite des offres de reprise.

Plusieurs offres de reprise ont été déposées, « dont deux principales », a indiqué lundi un représentant du syndicat de pilotes SNPL à l'issue d'une rencontre avec le secrétaire d'État aux Transports français, Jean-Baptiste Djebbari, rapportent lundi les agences Reuters et AFP.  

« Deux offres principales ont été évoquées pendant la durée de la réunion », a déclaré le président du SNPL Aigle Azur, Martin Surzur. « Nous en aurons le détail cet après-midi pendant la séance du CE (comité d'entreprise, NDLR) extraordinaire », a-t-il ajouté, précisant que les repreneurs pourront « surenchérir » mardi et mercredi. Un comité d'entreprise extraordinaire devait se réunir à 15 heures pour examiner les propositions de reprise.

L'offre d'Air France porte sur tout ou partie d'Aigle Azur, a dit un porte-parole, mais le groupe n'a pas précisé quels actifs l'intéresseraient en cas de reprise partielle.

Le titre Air France KLM perdait 8,86 % à 9,01 euros en milieu d'après-midi à Paris, après être tombé jusqu'à 8,94 euros. La compagnie britannique à bas coûts EasyJet a pour sa part manifesté son intérêt pour les activités d'Aigle Azur à Orly.

Raphaël Caccia, secrétaire CFDT branche transport, a évoqué de son côté deux offres partielles, l'une du groupe Dubreuil, propriétaire majoritaire d'Air Caraïbes, et l'autre de Lu Azur, dirigée par Gérard Houa, déjà actionnaire d'Aigle Azur à hauteur de 20 %.

Raphaël Caccia s'est dit « inquiet pour le personnel au sol », soit 400 personnes selon lui. « Il y a aussi 350 personnes en Algérie pour lesquelles on n'a aucune réponse », a-t-il souligné. D'après la CFDT, Air France reprendrait 70 % du personnel basé en France et l'offre Dubreuil, 106 personnes. Avec ces deux offres combinées, il resterait encore 150 personnes sur le carreau.

Voir tous les articles de la catégorie 'Société'