"Votre hiver" vous aide à maîtriser une bonne hygiène alimentaire

"Votre hiver" vous aide à maîtriser une bonne hygiène alimentaire
Médias | 19 Novembre 2016 | 16:24

SUPPLÉMENT - Se nourrir sainement c’est aussi contribuer à son bien-être. Une évidence pour la naturopathe Melina Lambiel-Fumeaux, "la bonne nutrition c’est déjà de la médecine anti-âge". Voici ses conseils avisés pour bien passer la saison froide.

En hiver relève tes défenses immunitaires, cela pourrait presque être un proverbe. "Face à la pollution environnementale et alimentaire, face au stress, au manque de sommeil, à une alimentation désordonnée le taux de toxines augmente, le corps s’encrasse et peut devenir plus fragile au niveau de ses défenses", note Mélina Lambiel-Fumeaux. Mais cela tombe bien, l’automne (et l’hiver) sont idéaux pour se lancer dans une détoxination du corps. Les moyens ? Nombreux en phytothérapie, spagyrie, sport, sauna bien sûr. Pour la naturopathe, la nutrition a bien sûr toute son importance. Prenons donc un cours de «cuisine santé»

Un jour par semaine

Comme son nom l’indique, le principe de la monodiète  est simple. "Mangez un jour par semaine durant l’automne et l’hiver, le même fruit ou légume de votre choix (sauf les oranges) bio et de saison, de manière illimitée" explique la jeune femme. "Cela va favoriser l’élimination des toxines et donc soulager la digestion en lui donnant une seule information. Ayant moins de travail pour digérer, le corps pourra ainsi éliminer. si la personne est trop encombrée, elle pourrait ressentir certains effets liés à cette élimination, comme des maux de tête, mais légers, car les toxines, remises en circulations dans le sang surcharge le foie", prévient la naturopathe.

Beaucoup d’épices

Mélina Lambiel-Fumeaux précise que l’hiver en médecine chinoise est associé à l’univers de l’eau. Cette période est idéale pour soutenir les reins, la vessie et les surrénales. Le bon réflexe ? se réchauffer. "Nos grands-mères préconisaient de placer une bouillote au fond du dos par exemple. En alimentation, on évitera donc les crudités refroidissant le système digestif, ce qui pourrait le perturber. Pensez à ajouter beaucoup d’épices à vos plats pour les réchauffer, comme le gingembre, la cannelle, le poivre, le piment, le paprika, le curry. Je conseille aussi une alimentation hypotoxique en réduisant autant que possible les produits industriels et raffinés."

Autre conseil de la thérapeute, «Il faut constituer une assiette composée au moins à 50 %  de légumes, réduire les féculents et avoir suffisamment de protéines». Mais ceci est valable toute l’année.

Quant à l’hiver, les légumes et les fruits de saison bio, riches en anti-oxydants, vitamines et minéraux sont à privilégier : "Les graines germées sont des bombes de nutriments, le persil, le kaki, le citron, le chou kale et tous les crucifères, les légumes riches en beta-carotène et vitamine C comme le jus de betterave et les jus de chou kale-pomme sont parfaits pour renforcer votre vitalité."

La naturopathe conseille pourtant de ne «pas trop en faire, car le système digestif n’arrivera pas à tout assimiler, les trop grandes quantités pouvant provoquer trop de fermentation intestinale». Le bon sens tient lieu de boussole.

Autre conseille de la nutritionniste, "le pollen frais de châtaigne ou de cyste a des vertus très intéressantes par son action probiotique. Cela renforcera la flore intestinale."

arcinfo 

Mots-clés :
Catégories : Santé

Voir tous les articles de la catégorie 'Santé'