Le sport contre le déclin cognitif

Le sport contre le déclin cognitif
Médias | 17 Juin 2017 | 14:36

Bouger c'est stimuler son cerveau. En effet, une nouvelle étude dévoile que les sports d'endurance et de musculation permettent de ralentir le déclin cognitif et booster les fonctions cérébrales.

L'activité physique peut augmenter significativement la puissance du cerveau chez les personnes de plus 50 ans, selon les résultats d'une étude publiée dans la revue médicale British Journal of Sports Medicine. Pour une meilleure stimulation, il est recommandé de combiner les exercices aérobie (natation, jogging) et la musculation.

Les chercheurs de l'université de Canberra (Australie) ont réalisé une méta-analyse de 39 études pertinentes publiées jusqu'à la fin de 2016 pour évaluer l'impact potentiel de différents types d'exercices physiques sur la santé du cerveau des plus de 50 ans.

Ils ont comparé l'exercice en aérobie (jogging, natation, marche physique, vélo), les entraînements de résistances musculaires (les poids), le tai-chi et le yoga.

Ils ont analysé l'impact potentiel de ces activités sur la capacité globale du cerveau (cognition globale), attention (vigilance soutenue, y compris la capacité de traiter rapidement l'information), fonction exécutive (processus responsables des comportements axés sur les objectifs), mémoire (stockage et récupération) et la mémoire de travail (application à court terme des informations trouvées).

Exercices aérobie et résistance musculaire pour booster son cerveau

Les résultats de l'étude ont montré que l'exercice physique améliore la puissance du cerveau des plus de 50 ans, quel que soit l'état actuel de leur santé du cerveau.

L'exercice aérobie a considérablement amélioré les capacités cognitives, tandis les activités de résistance musculaire ont eu un effet prononcé sur la fonction exécutive, la mémoire et la mémoire de travail. La pratique du tai-chi a elle aussi permis d'améliorer les capacités cognitives.

Les résultats sont suffisamment significatifs pour recommander de prescrire les deux types d'exercices aux plus de 50 ans.

« Nos conclusions suggèrent qu'un programme d'exercices composés à la fois d'entraînement aérobie et de musculation, d'une intensité modérée d'au moins 45 minutes par session, autant de jours que possible par semaine est bénéfique pour les capacités cognitives des adultes de plus de 50 ans », concluent les chercheurs.

(topsante)

Catégories : Santé

Voir tous les articles de la catégorie 'Santé'