Cet aliment favorise le cancer de l’estomac. N’en mangez plus !

Cet aliment favorise le cancer de l’estomac. N’en mangez plus !
La Rédaction | 16 Mars 2017 | 11:55

Les hot dog sont parmi  les aliments de restauration rapide les plus consommés partout dans le monde. Appréciés pour leur qualité gustative, ils sont parfaits pour un repas sur le pouce, puisqu’ils peuvent être préparés en un rien de temps.  Mais aussi pratiques puissent-ils être, les hot dog ne sont pas sans danger pour la santé. Faisant parti des viandes transformées, ces aliments sont nocifs et comportent des ingrédients et additifs chimiques classés comme cancérigènes.

Originaires de la ville de Frankfurt en Allemagne, les hot dog étaient essentiellement des saucisses de porcs distribuées gratuitement aux spectateurs pendant les couronnements impériaux. Ils ont été ensuite introduits aux États-Unis par les immigrants allemands pendant le 19ème siècle, où ils ont subi une mutation pour devenir l’aliment transformé vendu actuellement. 

Comment est fabriqué un hot dog ?

Normalement, les hot dog sont fabriqués à base de parties de viandes de porc, de bœuf et de poulet, qui sont hachées dans une machine. On y ajoute ensuite du sel, de l’amidon alimentaire et d’autres ingrédients pour relever le goût. Ces derniers varient selon chaque pays, en fonction des goûts. On note aussi l’ajout de différents autres additifs chimiques, arômes et conservateurs.

Placé dans de grandes machines, la mixture est mélangée et est arrosée d’eau, puis de sirop de maïs pour ajouter une touche sucrée. Une autre machine se charge de réduire le mélange en purée pour faciliter le rembourrage des tubes en plastique qui seront ensuite cuits. Une fois sortis du four, les hot dog sont aspergés d’eau froide salée pour les refroidir avant de leur enlever le plastic et les emballer.

Les hot dog, quel danger pour la santé ?

Faisant partie des viandes transformées, classées cancérigènes pour l’homme par l’Organisation Mondiale de la Santé, les hot dog sont nocifs pour la santé. Ils renferment d’importantes quantités de sel, de graisses, de conservateurs et de bien d’autres additifs chimiques. 

Le sel :

Les hot dog contiennent près de 2% de sel, ce qui en fait des aliments très riches en sodium. Il est vrai que ce nutriment est essentiel au bon fonctionnement de l’organisme, mais consommé en excès, il peut entrainer l’hypertension et favoriser l’apparition des maladies cardiovasculaires. 

Les conservateurs :

Comme tous les produits transformés, le hot dog contient des conservateurs et des additifs chimiques. Les ingrédients les plus pointés du doigt sont les sels de nitrates et nitrites, qui ont comme rôle de mieux conserver les aliments, mais aussi d’offrir une saveur et une couleur aux salaisons. Ils sont très utilisés dans la préparation de différents types de viandes transformées, y compris les hot dog.

D’après une méta-analyse, parue en 2006, consommer des viandes transformées  augmente le risque de cancer de l’estomac. Selon une autre étude publiée dans le journal « Cancer causes & Control », les hot dog, augmentent 9 fois plus le risque de cancer chez les enfants qui consomment 12 hot dog par mois.

Les arômes :

Les arômes artificiels entrent dans la composition des hot dog. Pour beaucoup de marques, il s’agit d’herbes, d’épice ou d’ail en poudres, tandis que d’autres n’hésitent pas à utiliser le glutamate monosodique (GMS).

Il s’agit d’une substance composée de sel et de glutamate, très utilisée dans l’industrie agroalimentaire en tant que rehausseur de goût. 

Le GMS a été incriminé dans l’apparition d’allergies, de déshydratation et de migraines. Mais des preuves scientifiques restent nécessaires pour confirmer sa nocivité. 

Par ailleurs, de par leur composition, les hot dog renferment beaucoup de mauvaises graisses et donc de cholestérol. Par exemple un hot dog à base de viande de porc, de 76 g, contient jusqu’à 18 g de matières grasses, alors que le besoin en gras d’une personne adulte varie entre 44 et 76 g par jour. 

Ce même produit renferme aussi 50 mg de cholestérol, sachant que l’apport recommandé est de 300 mg par jour. Les hot dog couvrent donc une bonne partie des apports quotidiens en gras et en cholestérol.

Rappelons qu’un régime riche en cholestérol augmente les taux de cholestérol sanguin et, par conséquent, les risques des maladies cardiovasculaires. 

Verdict : ne plus consommer de hot dog !

Si les nitrates et le glutamate monosodique ne sont pas utilisés par toutes les marques de hot dog, il demeure difficile d’échapper aux importantes quantités de sel et de graisses que contiennent ces aliments et qui menacent la santé.

Il est ainsi conseillé d’éviter de consommer les hot dog, ainsi que toutes autres viandes ou produits transformés. 

(santeplusmag)

Voir tous les articles de la catégorie 'Santé'