Le Comité national de soutien à Louisa Hanoune lance un «appel aux Algériens»

 Le Comité national de soutien à Louisa Hanoune lance un «appel aux Algériens»
Par Agence | 20 Octobre 2019 | 19:46

Le comité national pour la libération de Louisa Hanoune qui s’est réuni aujourd’hui dimanche au siège du Parti des Travailleurs, (PT) à lancé un appel aux «Algériennes et au Algériens, à tous les partis, syndicats, organisations, personnalités, attachés à la démocratie et au multipartisme afin qu’ils expriment leur opposition à l’arbitraire et au totalitarisme en cosignant cet Appel ».

 Dans un communiqué signé par sa présidente, Mme Zohra Drif Bitat, rendu public aujourd’hui, le comité, exige la «libération et l’acquittement» de Louisa Hanoune et de «tous les détenus politiques et d’opinion».

Il réclame également «l’arrêt des politiques liberticides et toutes les mesures répressives», de  «l’instrumentalisation de la justice» et du  «respect des libertés fondamentales (liberté de manifestation, de presse, de circulation, d’expression, d’opinion…)».

 Le Comité qui a discuté sur les suites à donner à la condamnation de la Secrétaire générale du parti des travailleurs, en première instance, par le tribunal militaire de Blida à 15 ans de prison ferme pour des chefs «d’inculpation d’atteinte à l’autorité d’un chef d’une formation militaire et d’agissements pour le changement du régime», a donné la parole aux avocats de Mme Hanoune.

 Ces derniers, lit-on dans le communiqué, ont souligné qu’il «Il n’existe aucune preuve matérielle» pour fonder cette accusation et prononcer cette condamnation Ils ont aussi considéré qu’il s’agit «bel et bien d’un procès politique expéditif, organisé, pour faire taire une voix discordante pour le .régime en place».

 Pour le comité national, emprisonner un chef d’un parti politique pour ses positions politiques relève de la «criminalisation de l’action politique», est-il noté.

«Tout comme le Moudjahid Lakhder Bouregaâ, le coordinateur du parti UDS, Karim Tabou, Samira Messouci, Fodhil Boumala, Samir Bellarbi et tous les détenus politiques et d’opinion, Madame Louisa Hanoune est victime de l’arbitraire. Sa condamnation est un dérapage grave», précise encore le communiqué du comité de soutien à Louisa Hanoune.

Voir tous les articles de la catégorie 'Politique'

Commentaires