Jil Jadid: ''notre candidature à la présidentielle émane du devoir d’initiative’’

La Rédaction | 07 Décembre 2013 | 17:55

Le président du parti Jil Jadid, Soufiane Djilali, a affirmé, samedi à Laghouat, que sa ''candidature à la prochaine présidentielle de 2014 émane de son devoir d'initiative''. Animant un meeting populaire à la maison de la culture Abdallah Benkeriou, M.Djilali a estimé que la prochaine échéance électorale comme "l’occasion de réaffirmer la position de son parti et de répondre au besoin du pays d’une alternative". Le président de Jil Jadid s’est dit aussi "optimiste" quant à l’adhésion au programme électoral de son parti, tout en mettant en garde contre "l’option du boycott total".

"La classe politique a oublié son rôle primordial dans la sensibilisation du citoyen et la propagation d’idées sur l’édification de la société, et l’engagement du débat et du dialogue autour du développement humain", a estimé encore M.Djilali, appelant, au passage, à "l’abandon du discours démagogique et des fausses promesses". Pour le leader de Jil Jadid, "le temps est venu de se démarquer des idéologies et d’engager la réflexion sur les modes d’édification de l’Etat de droit et l’utilisation de procédés démocratiques pour associer le citoyen à la gestion de la chose publique".

"L’enjeu de taille aujourd’hui est de créer le cadre à l’émergence d’une classe politique saine et d’une élite scientifique et intellectuelle", a affirmé Soufiane Djilali en appelant à "donner un nouveau souffle à l’Université algérienne et à amener l’école algérienne à ancrer chez les élèves les valeurs authentiques de la société".

Mots-clés :
Catégories : Politique

Voir tous les articles de la catégorie 'Politique'