Des partis du pôle nationaliste appellent au report de la révision de la Constitution à l'après présidentielle de 2014

Par Abbès Zineb | 30 Novembre 2013 | 19:36

L'instance des partis du Pôle nationaliste (le Front de la bonne gouvernance, le Parti national libre et le Parti national algérien) a appelé samedi à reporter la révision de la Constitutions à l'après élection présidentielle de 2014, a indiqué l'instance dans un communiqué.

L'instance a précisé qu'un tel report "s'impose en l'absence des conditions idoines" permettant de tenir une consultation où la volonté populaire s'exprimerait pleinement.

Ces partis pour qui "il est impossible à l'heure actuelle de procéder à la révision de la Constitution", proposent, "afin de garantir l'honnêteté de l'élection présidentielle et son succès (...) la formation d'un gouvernement d'entente nationale qui s'attellera à la préparation et à l'organisation de l'opération électorale", a souligné l'instance, précisant qui il s'agit là "d'une réelle occasion de transition démocratique et d'alternance au pouvoir".

Les partis de l'instance ont fait part de leur opposition à toute atteinte à la souveraineté nationale et aux institutions de l'Etat. Ces partis ont, en outre, salué "toutes les initiatives nationales visant à protéger les acquis démocratiques, à renforcer les droits et libertés et à concrétiser l'alternance pacifique au pouvoir pour garantir une vie décente au citoyen dans la paix et la sécurité".

L'instance, qui a annoncé "sa pleine mobilisation" au service des intérêts suprêmes du pays, a appelé "tous les nobles de l'Algérie, tant à l'intérieur qu'a l'extérieur, à s'unir pour faire face à la corruption et aux ennemis de l'Algérie", estimant que cela ne peut se faire qu'à travers "l'organisation d'une élection présidentielle transparente qui consacre la gestion populaire et instaure la deuxième République".(Aps)

Mots-clés :
Catégories : Politique

Voir tous les articles de la catégorie 'Politique'