Abderazak Makri : "nous ne sommes pas tenus d’informer de nos contacts nos partenaires de l’ICOSO"

Abderazak Makri : "nous ne sommes pas tenus d’informer de nos contacts nos partenaires de l’ICOSO"
Par Mourad Arbani | 19 Juillet 2015 | 16:18

La dernière rencontre qui avait réuni le patron du MSP avec le directeur du cabinet de la présidence de la république, n’a pas encore cessé de produire ses effets politiques et médiatiques. L’Affaire continue d’apporter du grain à moudre aux rédactions en plein période de dèche, alors qu'au sein de l’ICSO comme du MSP, c’est encore le trouble.

Ce qui n’empêche pas Abderazak Makri d’en rajouter une couche sur sa page Facebook au demain de l’Aid en expliquant bien que son parti n’est pas tenu systématiquement d’informer de ses contacts ses partenaires au sein de l’Instance de Coordination et de Suivi de l’opposition (ISCO). « Il nous a été demandé par nos partenaires au sein de l’ISCO de les informer de nos contacts, nous examinerons sérieusement cette demande, même si nous ne sommes pas tenus de le faire » , écrit-il.

Le chef du MSP a profité de son post sur Facebook pour annoncer d’autres rencontres, ces jours-ci avec des partis et des personnalités politiques pour lesquelles le parti « porte un grand respect et une grande considération ». Parmi ces partis, le FLN et le RND, à en croire Nasser Hamdadouche, membre du Madjliss Echoura.

Makri justifie ces futures rencontres en indiquant que "dans notre parti nous avons la conviction chevillée que notre pays a besion d’une opposition forte, engagée, intelligente et unie ». Façon intelligente de dire à l’ICSO que le MSP n’est pas dans l’oppositionnisme à tous crins et que toutes les opportunités de dialogue, dés lors qu’elle ouvrent de nouvelles perspectives politiques sont les bienvenues.

Mots-clés :
Catégories : Actualité A la une Politique

Voir tous les articles de la catégorie 'Politique'