Le BMS du jour

Dans la nuit de la prison d’El-Harrach

Par Amine Bouali | 09 Décembre 2019 | 20:43

«Je me demande si les gardiens de cette prison qui est aujourd’hui mon sort se comportent avec moi comme avec les autres détenus, ceux de droit commun par exemple. Je suppose qu’ils ont dû recevoir des instructions pour adopter à mon endroit une attitude qui tient compte aussi bien de mes anciennes hautes fonctions que de ma situation actuelle peu reluisante. Dans ma cellule, je retourne le problème dans tous les sens : je n’arrive pas à réaliser ce qui m’est arrivé. Des fois, je me dis que ce n’est qu’un mauvais rêve et que je vais bientôt me réveiller». 

«Les différents bruits du pénitencier, qui varient d’une heure à l’autre, rythment désormais mes journées et mes nuits. Dehors, la vie continue mais sans moi. Là où je me trouve à présent, je ne décide plus de de rien, je ne donne plus d’ordres à quiconque. A l’intérieur de ma tête, les réquisitoires ont chassé les louanges, les huées les acclamations. Moi qui était un seigneur, j’attends maintenant mon tour au parloir. Moi qui était quelqu’un, je suis devenu un matricule». 

«Pourtant tout le long de ma vie, je me suis battu pour être une personnalité. J’ai cultivé les relations importantes, j’ai négocié les soutiens qui comptent, j’ai servi les forces influentes du moment, quitte à retourner plusieurs fois ma veste. Dans les postes que j’ai occupés, j’ai peut-être été partial mais je n’ai fait qu’appliquer la règle fluctuante, la loi incertaine du pouvoir arbitraire». 

«L’argent, l’autorité, les privilèges : je me croyais inaccessible et même irréprochable. Mais selon la justice qui m’a condamné : c’était de la rapine, de l’aveuglement, de l’égoïsme criminel. Qui aurait pu imaginer qu’un jour ce peuple d’éternels mécontents allait se soulever et faire trembler la terre sous mes pieds ? A l’encontre de ce peuple, j’admets néanmoins une faute essentielle : j’ai négligé de gagner son respect, alors j’ai subi son rejet; je n’ai jamais cherché à mériter son amour, alors j’ai récolté sa colère. J’espère que mes enfants seront cléments avec moi». 

Catégories : Le BMS du jour
Voir toutes les articles →