Algérie 1

Icon Collap
...

Marché énergétique international : un statut d’acteur fiable à préserver, pour l’Algérie

11-04-2017 14:18  Lila Ghali

En vue de satisfaire la demande énergétique intérieure et d’affirmersa position d’acteur crédible sur le marché extérieur, l’Algérie a amplifié sesefforts en matière d’exploration dans ce domaine. C’est ce qu’a fait savoir mardià Bruxelles le ministre de l'Energie, Noureddine Boutarfa qui copréside la réunion de dialogue politique dehaut niveau sur l’énergie Algérie-UE , avec le Commissaire européen en chargede  l'action pour le climat et del'énergie, Miguel Arias Canete.

A cette occasion le ministre a affirmé l’engagement de l’Algérie à poursuivre des investissements algérienssur le plan énergétique à même de satisfaire ses partenaires et consolider la coopération.

S’exprimant sur les capacités en gaz naturel du pays,Boutarfa a indiqué que objectif de l’Algérie restait de  préserver sa place en tant que  premier producteur du continent africain et troisième fournisseur de gaz  naturel de l’Europe. Dans ce contexte, Boutarfa a rappelé  que « l’Europe est le marché leplus  important pour le gaz algérien »,a-t-il dit.

Sur le même plan et en se félicitant de la hausse enregistréedans les exportations gazière en 2016, le même responsable a promis de poursuivrecette croissance « de  manièresoutenue sur le moyen terme et au-delà », a-t- il ajouté.

En revanche, le ministre a regretté la sous-explorationde l’hydrocarbure en Algérie par rapport au  potentiel « important » enmatière de réserves. A ce titre, il fera remarquer que le pays "est constitué de 1,5 million de km2  de bassins sédimentaires dont les deux tiersn'ont encore été soumis à  aucune descampagnes d’exploration, notamment dans le Sud-Ouest et le Nord  de l'Algérie et dans la zone off-shore d’unesuperficie de 100.000 km2  aujourd’huitotalement inexplorée » a-t- il précisé.

Enfin et s’exprimant sur les énergies renouvelables,Boutarfa a estimé que ces ressources constituaient « une opportunité »pour la croissance économique de la méditerranée et de l’Afrique en général. Dansce contexte, ce dernier a évoqué les ambitions algériennes concernant l’énergiesolaire, appelant ainsi les  investisseurspour la réalisation d’un méga projet de 4.050 MW.



Voir tous les articles de la catégorie "A la une"