Algérie 1

Icon Collap
...

Israël engage des représailles contre l’ONU : une nouvelle réduction de 2 millions de dollars

30-03-2017 12:48  Amine Bouali

Plus belliqueux que jamais, l’Entité sionisted’Israël tire sur tout ce qui bouge, galvanisé encore par l’assentiment dunouveau locataire de la Maison Blanche, à son égard.

Ainsi, et selonla chaine de télévision franco-israélienne I24 News, le premier ministreisraélien, Benyamin Netanyahu, a décidé, dans la soirée de ce mercredi 29 mars,de réduire à nouveau de 2 millions de dollars, la contribution de songouvernement, destinée aux agences de l'ONU (comme par exemple l'UNICEF, l'OMSou l'UNESCO) «en réaction aux décisions hostiles prises contre son pays parle Conseil des droits de l'homme de l'Organisation onusienne», rapporte I24News.

Cettedécision participe de la campagne menée par Israël et ses alliés, notamment US,visant à répondre à «la discrimination obsessionnelle de l'ONU et de sesagences contre l'Etat hébreu» aux yeux du gouvernement de BenyaminNetanyahu. «Une thèse boiteuse» estiment des observateurs avertis,tendant surtout à conforter et accroitre celle de la ‘’victimisation’’ qui a detout temps constitué un axe primordial de la politique sioniste.                                        

Il seraitutile de rappeler, pour mieux comprendre le courroux israélien, que la semainedernière, un rapporteur spécial de l’ONU avait accusé Israël «d'assujettirles Palestiniens et d'avoir intensifié la répression à l'encontre des défenseursdes droits de l'homme». Et partant, de bafouer les droits des Palestiniens,observe le rapport.

Dans cetordres d’idées et un peu plus loin, le 23 décembre 2016, le Conseil de sécuritéde l'ONU avait adopté, grâce à l'abstention inédite des Etats-Unis sous ladirection de l'ancien Président Barack Obama, une résolution (la"2334") qui condamnait la construction des implantations israéliennesdans les territoires occupés en Cisjordanie et à Jérusalem-Est.

On s’enrappelle, l’adoption de ce texte avait suscité grosse ire de Netanyahu quiavait aussitôt décidé de réévaluer toutes les relations de l'Etat sioniste avecl'ONU, y compris de remettre en cause la présence des observateurs onusiensdans les territoires occupés. Il avait également annoncé une première réductionde 6 millions de dollars (sur un total de 11,7 millions) de la contributiond'Israël à l'ONU.

Ainsi, lePremier ministre israélien, lové plus que jamais sous le manteau protecteur del’Oncle…Trump, est-il arrivé à mettre ses menaces à exécution.

Plutôt que de retenir le fait que le Conseil de sécurité arriveà inscrire son pays sans discontinuer à l’ordre du jour de ses trois sessionsannuelles, dénote de raisons objectives et valables, dont celle de la justice quela communauté internationale doit nécessairement faire triompher en faveur dupeuple palestinien, le gouvernement israélien préfère s’en plaindre comme decoutume.



Voir tous les articles de la catégorie "A la une"