Pétrole: le Brent à 60,41 dollars jeudi à Londres

       Pétrole: le Brent à 60,41 dollars jeudi à Londres
Par Abbès Zineb | 29 Aout 2019 | 13:59

Les prix du pétrole restaient stables jeudi en cours d'échanges européens, tiraillés entre la publication du niveau des stocks américains mercredi et la confirmation par les Etats-Unis de droits de douane sur des produits chinois.

 Jeudi, peu avant midi, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre valait 60,41 dollars à Londres, en légère baisse de 0,13% par rapport à la clôture de mercredi.  A New York, le baril américain de WTI pour la même échéance s'échangeait à 56,07 dollars, 0,52% de plus que la veille.

 Selon les analystes, les données sur les stocks de pétrole américains ont soutenu les cours mercredi et continuaient d'avoir une influence jeudi. Selon les chiffres publiés mercredi par l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA), les stocks de brut aux Etats-Unis ont en effet plongé de 10 millions de barils lors de la semaine achevée le 23 août, tandis que les analystes interrogés par l'agence Bloomberg s'attendaient à un recul de 2,8 millions de barils.

 Toutefois, des craintes vis-à-vis de l'impact sur la demande du conflit commercial entre la Chine et les Etats-Unis ont empêché les prix de l'or noir de monter plus haut, ont expliqué des analystes.

 Selon l'agence Bloomberg, le gouvernement américain a confirmé mercredi que les nouveaux droits de douane de 5% annoncés par le président américain Donald Trump vendredi allaient bien être mis en place, alors que les tensions semblaient s'apaiser entre les deux superpuissances en début desemaine.

Plusieurs centaines d'entreprises et groupements professionnels américains ont pressé mercredi l'administration Trump de repousser l'imposition de nouveaux droits de douane sur les importations chinoises, affirmant que cela allait détruire des emplois et peser sur les consommateurs.

 Sous la bannière "Americans for Free Trade" ("Américains pour le libre-échange"), 160 fédérations, allant de la chimie aux créateurs de mode, demandent "urgemment" au gouvernement "de reporter" ces nouvelles taxes, qui vont affecter d'ici décembre l'ensemble des importations venues de Chine.

Voir tous les articles de la catégorie 'International'