Libye : Des hommes armés attaquent le siège du gouvernement

La Rédaction | 11 Avril 2012 | 13:13

Le siège du gouvernement intérimaire Libyen a été attaqué mardi à Tripoli sans faire de blessés par des hommes armés, suite à la décision prise par le Conseil National de Transition (CNT) d'interrompre le versement de leurs indemnités en raison de soupçons de fraude, selon un communiqué officiel.

«Le quartier général du conseil des ministres a été attaqué par des groupes armés qui ont fait usage de leurs armes», a indiqué le bureau du Premier ministre dans un communiqué sans faire état de blessés. Les hommes armés «protestaient contre la décision du CNT d'interrompre les aides financières allouées aux révolutionnaires" qui ont combattu au cours de la révolte contre le régime de Mouammar El Gueddafi en 2011.

Le gouvernement intérimaire a dénoncé l'incident et l'a qualifié d'atteinte à "la souveraineté et le prestige de l'Etat" et rejeté le "langage de la menace et du chantage».

Le CNT avait annoncé lundi la suspension des indemnités versées aux anciens combattants en raison d'une fraude massive. «Le versement d'indemnités aux anciens combattants a été interrompu en raison de violations et d'abus», avait indiqué Mohammed Harizi, porte-parole du CNT ajoutant que «des millions de dinars libyens alloués aux révolutionnaires ont été perdus en paiements» indus. Mardi, le gouvernement a rappelé que le gel serait maintenu jusqu'à la fin d'une enquête ouverte par les autorités

Mots-clés :
Catégories : International

Voir tous les articles de la catégorie 'International'