L’ Amérique dans tous ses états : des ministres prônent l’impeachment, la femme blessée au Capitole succombe à ses blessures ; Trump sera-t-il jugé ?

L’ Amérique dans tous ses états : des ministres prônent l’impeachment, la femme blessée au Capitole succombe à ses blessures ; Trump sera-t-il jugé ?
Par Moumène Belakram | 07 Janvier 2021 | 09:03

Chaos ! L’envahissement, hier, des partisans du Président sortant  du Capitole,  lors d’une manifestation belliqueuse (Photo- DR) a ébranlé les fondements démocratiques de l’Amérique, dans une occurrence inédite dans l’histoire du pays d’Abraham Lincoln.

Donald Trum a résolument joué avec le feu, s’accrochant obstinément à une fraude électorale qu’il de tout temps couvé sous sa perruque et réussi la gageure de se mettre tout le monde à dos, y compris dans son propre camp des Républicains.

Ailleurs, c’est une condamnation unanime aussi bien par les grands pays occidentaux que par l’ONU, même.

Un fait sans précédent qui risque grandement de lui causer des poursuites judiciaires.

Joe Biden a clairement parlé de «sédition» et, dans l’affaire, une femme est morte des suites de ses blessures par balles dans l’enceinte du Capitole.

Déjà des voix s’élèvent au sein du gouvernement américain pour demander l’impeachment, jugeant Trump «inapte» à exercer ses fonctions, selon les chaines CNN, CBS et ABC, s’appuyant sur des sources anonymes, rapporte, jeudi, l’AFP.

Tard dans cette soirée sombre de l’histoire des USA, le Sénat avait repris reprend sa séance de certification de la victoire du président élu, Joe Biden.

 Dans ce contexte, le Vice-président Mike Pence, a indiqué que «Même après une violence et un vandalisme sans précédent dans ce Capitole, les représentants élus du peuple des Etats-Unis sont à nouveau réunis, ce même jour, pour défendre la Constitution», a-t-il affirmé, pendant que le chef des républicains au Sénat, Mitch McConnell, tentait de sauver les meubles, soulignant qu’ «Ils ont essayé de perturber notre démocratie et ils ont échoué », a-t-il martelé.

Plus incisif, son homologue démocrate, Chuck Schumer, a fustigé des événements provoqués «par les mots, les mensonges» de Donald Trump et qui vont laisser «une tâche qui ne serait pas aisément effacée».

Euphémisme ? Jamais plus rien ne sera plus comme avant dans le nombril du champion du monde libre que le Président sortant  a relégué au rang d’une république bananière. Le parangon de la démocratie aura vécu !

 

Voir tous les articles de la catégorie 'International'