Clasico : le REAL se refait une santé sur le dos du Barça (1-3) ; le ‘’jeunisme ‘’ de Koeman montre ses limites

 Clasico : le REAL se refait une santé sur le dos du Barça (1-3) ; le ‘’jeunisme ‘’ de Koeman montre ses limites
Par Nourredine B | 24 Octobre 2020 | 17:25

Le clasico Barcelone-Real Madrid, joué ce samedi, aura tenu toutes ses promesses tant il été spectaculaire et intense durant la majeure partie du jeu.

Le dernier mot est revenu aux Mérerengues, aux pieds du mur après deux défaites consécutives en championnat et LDC

D’où le mordant des hommes de Zidane, alors qu’ils subissaient l’emprise des catalans et c’est bien Valverde  qui sonne la révolte, dès la 5’ ( Photo).

Mais 3 minutes plus tard, le prodige blaugrana, Ansu Fati, remettait les pendules à l’heure, pour dire que le Barça était là.

Au retour des vestiaires, l’élan de l’équipe de Koeman allait être stoppé net, de par un penalty validé après consultation de la VAR, mais qui ferait débat, au profit de RMA. Ramos le transforme et c’est le tournant du match pour le coach néerlandais, qui semble dépassé.

Pour preuve, Koeman a attendu  la 83e minute de jeu pour apporter un changement massif, incorporant Giezmann, Dembélé, Trincao et ensuite  Braithawaite. Trop tard !

Pire dans les temps morts, Modric, suppléant Valverde à la 69’ allait en rajouter une louche, enfonçant définitivement le Barça.

Coaching gagnant pour Zidane, qui craignait pour sa tête, avant match, mais pas celui de Koeman dont l’attrait du ‘‘jeunisme’’, Fati et Pedri ayant disputé une grande partie de la rencontre, a dû lui faire oublier qu’il jouait face au grand REAL Madrid.

Voir tous les articles de la catégorie 'International'