Ce que l’on sait des deux frères Tsarnaev suspectés de l’attentat de Boston

Ce que l’on sait des deux frères Tsarnaev suspectés de l’attentat de Boston
Par Abbès Zineb | 19 Avril 2013 | 21:50

Alors que Tamerlan, le plus âgé, a été tué, le second, Djokhar, est toujours pourchassé par les forces de l'ordre...

Les deux suspects étaient frères. Djokhar Tsarnaev, 19 ans, et Tamerlan Tsarnaev, 26 ans, vivaient aux Etats-Unis depuis plusieurs années. Le premier, toujours en fuite et recherché ce vendredi par la police américaine était le frère cadet du deuxième, tué dans une fusillade avec les forces de l'ordre, après la mort d'un policier sur le campus du MIT de Boston. Tout deux sont soupçonnés dans l'attentat commis lundi au marathon de Boston.

L'identité de ces deux suspects, révélée par les médias américains, a été confirmée par un responsable du conseil de sécurité nationale. Selon l'agence AP, Djokhar (Dzhokhar selon l’orthographe retenue par la police) Tsarnaev, 19 ans, vient de Russie, près de la République de Tchétchénie. Il aurait vécu en Turquie avant d'arriver aux Etats-Unis.

Son nom fait partie de la liste des boursiers de la ville de Cambridge pour l'année 2011, et est mentionné sur une page de la Cambridge Rindge & Latin School. Il ferait même partie des athlètes de cette école.

Arrivés aux Etats-Unis en 2001

Résidant à Cambridge, dans le Massachussetts, il possède une page sur le réseau social VKontakte, l'équivalent russe de Facebook. Il y mentionne avoir fréquenté une école à Makhachkala, la capitale de la République du Daghestan, entre 1999 et 2001. En 2001, sa famille aurait déménagé au Kirghizistan, selon le porte-parole de cette école. Djokhar Tsarnaev y a également publié des liens vers des vidéos de rebelles syriens et des pages islamistes ou d'autres appelant à l'indépendance de la Tchétchénie. Le dernier post sur son compte date du 19 mars 2012.

Contacté par la chaîne d'information CBS, l'oncle des deux jeunes suspects a indiqué qu'ils étaient arrivés aux Etats-Unis en 2001 comme réfugiés politiques. «Je suis dévasté par toute cette histoire», a-t-il raconté au journaliste qui lui apprenait la nouvelle. L’homme, qui a dit vivre aux Etats-Unis depuis dix ans, a précisé qu'il avait coupé les ponts depuis 2009 avec les deux fils de son frère aîné, qui vivrait à Makhatchkala.

Cet oncle, qui a qualifié Tamerlan de «loser» au cours de l’interview, a par ailleurs indiqué que Djokhar était «gentil et calme», ainsi que «bon étudiant». Selon l’agence AP, le père des suspects, joint par téléphone en Russie, a affirmé que son fils Djokhar est un étudiant en médecine de 2e année accompli et est un «vrai ange».

En tapant le nom de Tamerlan dans Google, plusieurs images ressortent. Notamment celles d'un reportage photos, réalisé par Johannes Hirn et qui lui est consacré. Sur l’une des légendes de ces images, Tamerlan dit: «Je n'ai pas un seul ami américain, je ne les comprends pas»

Toujours dans le cadre de ce reportage, l’homme explique vouloir devenir ingénieur et détaille qu’il ambitionne de boxer pour l'équipe olympique américaine -plutôt que pour l'équipe de Russie- et obtenir ainsi la nationalité américaine.

De sources proches du conseil de sécurité nationale et de la police, on déclaré que les enquêteurs se penchent vers la piste de l'extrémisme islamiste pour expliquer le double attentat de Boston, qui a fait trois morts et 176 blessés.

Et alors que la « wish-list » Amazon de Tamerlan circule sur Internet, montrant des envies de lectures allant d’ouvrages sur la mafia à d’autres sur la Tchétchénie, sa chaîne Youtube, elle, comprend plusieurs playlists aux noms évocateurs. L'une s'intitule «Terrorists» et une autre «Islam».(Agences)

Mots-clés :
Catégories : International

Voir tous les articles de la catégorie 'International'