Après ses propos hostiles au Sahara occidental: Amar Saâdani s'attire les foudres du CNASPS

Après ses propos hostiles au  Sahara occidental: Amar Saâdani s'attire les foudres du CNASPS
Par Nabil Semyane | 19 Octobre 2019 | 10:45

Amar Saâdani, fidèle à son style "bulldozer",a , de nouveau, mis les pieds dans le plat, en tenant des propos non conformes à l'orthodoxie officielle sur le Sahara occidental. Des propos qui  lui ont valu une violente charge de la part  du Comité national algérien de solidarité avec le peuple sahraoui (CNASPS) qui l'a qualifié de "traitre" la solde du Makhzen. 

 « On savait ce récidiviste totalement anti-sahraoui. C’est l’unique président de l’APN qui n’a pas reçu son homologue sahraoui. Et déjà en 2015, alors secrétaire général du FLN, il avait affiché son choix pro-makhzen, faisant la promotion de l’occupation et du colonialisme », s’indigne le Comité dans un communiqué.


L’ancien SG de FLN est également pris à parti pour « la périlleuse audace de s’adonner à des affirmations juridiques complètement inexactes et non conformes avec l’avis de la CIJ de 1976 ainsi que les arrêts de la CJUE de 2016 et 2018, que tout un chacun peut consulter et vérifier à loisir, sans oublier les résolutions pertinentes par dizaines du Conseil de sécurité des Nations unies qui, toutes reconnaissent au peuple sahraoui son droit inaliénable à l’autodétermination », rappelle encore le Comité.

Pour rappel, l'ancien SG du FLN a défendu la "marocanité "du Sahara occidental, ajoutant  que les sommes d'argent allouées depuis des années pour les responsables du Polisario par les autorités algériennes, leur servent pour se pavaner dans les hôtels de luxe occidentaux, au lieu d’investir ces sommes dans des villes algériennes déshéritées.


Voir tous les articles de la catégorie 'International'