2e round des 8e de finale- retour de la Champions’ League, ce soir : le Barça pour se replâtrer, le Bayern serein

 2e round des 8e de finale- retour de la Champions’ League, ce soir : le Barça pour se replâtrer, le Bayern serein
Par Nourredine B | 08 Aout 2020 | 18:01

Deux autres géants de l’épreuve vont tenter de composter leur billet en quarts de finale de la Champions’ League, ce samedi à 20h00 (HA).

Suivront-ils le sort  de leur homologues du même acabit, le REAL Madrid et la Juventus de Turin, court-circuités, hier, par Manchester City et un O.Lyon tous crocs dehors ? Peu évident. Surtout pour le Bayern de Munich qui part avec un matelas de confort de trois buts à zéro d’avance sur son adversaire du jour, Chelsea.

De fait l’on imagine mal le club londonien, qui avait déjà fléchi sur les dernières rencontres de la Premier League, buvant le calice jusque la lie en concédant la ‘’Cup’’ à Arsenal il y a deux semaines, renverser la vapeur de par une ‘’remontada’’ improbable ; de surcroit,  face un football où la rigueur et la discipline est la plus prononcée.

En fait, pour le club munichois, champion d’Allemagne, il s’agit de terminer le boulot entamé à Stamford Bridge en mars écoulé. Mais pas seulement car son buteur attitré, Robert Lewandowsky(11 buts dans l’épreuve), aura à cœur de se consoler d’un éventuel Ballon d’Or, annulé désormais, en accentuant son avance au classement des baroudeurs de la C1.

Vient ensuite ce Barcelone- Naples, soldé à l’aller par un match nul 1-1. Donc un précieux but à l’extérieur pour les Catalans, sensé constituer une bonne option  pour eux de filer en quarts de finale.

Mais si une option reste largement plausible, il reste que le cauchemar enduré cette saison, sur le terrain et dans le vestiaire Blaugrana, menace de déteindre sur une telle partie décisive et une fenêtre qui permettrait à Quique Setien et ses hommes de recoller les morceaux d’un édifice vacillant.

En d’autres temps, un match comme celui de ce soir aurait constitué une simple formalité pour les Culés, mais pas aujourd’hui. La machine à jouer et à gagner a grincé très fort, perdant coupe et championnat dans un parcours où il y eut plus souvent de bas que de haut.

Il en reste seulement un homme-génie, et sur lequel tous les regards seront a nouveau braqués ce samedi, pour relever un défi colossal : aller chercher un titre qui les fuit depuis 2015. Un graal à atteindre si et seulement si Lionel Messi revêt l’habit de l’extra terrestre qui ressurgit aux moments les plus creux de l’équipe ‘’Azulgrana’’.

Car, il n’est point à se leurrer, l’expérience toute récente démontre clairement ni Griezmann, en passe de constituer un bide, ni Suarez, irrégulier et toujours maladroit dans le jeu, ne son à même de suppléer l’astre argentin quand celui-ci décline.

Match difficile en perspective ? Napoli débarque au Camp Nou  avec la ferme intention d’ »écrire l’histoire » comme vient de tonner son coach, Gennarro Gattuso, en dépit de l’absence vraisemblable, de son fer de lance Insigne, revenant de blessure. La hargne de Mertens devant et l’intransigeance de Koulibaly derrière, passant par Fabian Ruiz confère aux ‘’Partenopei’’ un statut d’équipe à respecter et à surveiller comme le lait sur le feu, toute une partie durant !

Voir tous les articles de la catégorie 'International'