Indiscrétions

Mahjoub Bedda à la tête d'une structure d'anciens apparatchiks

Par Rédaction | 11 Octobre 2018 | 13:01

Le 6 octobre Mahjoub Bedda, Ministre des Relations avec le Parlement, organise et préside une réunion d'anciens élus des deux Chambres pour leur proposer la création d'une association d'anciens élus du Parti du Front de Libération Nationale (PFLN) pour un projet vague dissimulé derrière un slogan qui fait florès : soutien au Président de la République pour un cinquième mandat, avant même que celui-ci ne se déclare.

Cette idée, autrement présentée en début d'année par un certain Bahaeddine Tliba avec le résultat que l'on connait, a ressurgi grâce à la conjonction d’intérêts contradictoires, d’ambitions personnelles inavouées de certains « poids lourds du Parti ou se considérant comme tels », d’une conjoncture délicate et surtout a un seul but, fragiliser le PFLN et déstabiliser son Secrétaire Général.

L'auteur de cette initiative oublie un postulat important en politique, quand on est un militant d’un parti, il faudra en respecter la discipline et agir au sein de ses structures. 

Pourquoi cette association serait dangereuse pour le Parti ?

En regroupant et en donnant un aspect légal à une telle initiative, le ministre Bedda ressuscite tous ceux qui ont été évincés, largués, sacrifiés par les différents Secrétaires Généraux  durant les sept dernières mandatures depuis la création du multipartisme. Donc la plupart d’entre eux reviennent dans des buts autres que soutenir l’éventuelle candidature du Président.

Imaginez une rencontre Boualem Benhamouda, Ali Benflis, Abdelaziz Belkhadem, Amar Saâdani avec entre autres tous ceux qui ont publiquement manqué de respect au Président Abdelaziz Bouteflika durant ces dernières années. Car c'est un peu ça qui va arriver avec cette initiative qui donnera naissance à une structure parallèle au parti.

Voir toutes les indiscrétions →