Indiscrétions

"Complot contre l'Etat" : et si Ould Abbes disait vrai !

Par Rédaction | 19 Mars 2017 | 14:57

Des scandales dans lesquels sont impliqués des enfants de hauts responsables quand ce ne sont pas ces derniers, sont monnaie courante et alimentent copieusement d’ailleurs les potins des salons algérois et les réseaux sociaux.

Cependant, ils ont été systématiquement étouffés dans l’œuf, et  jamais « officiellement » médiatisés, au nom de la fameuse « Raison d’Etat ». Mais force est de constater que ce n’est pas le cas pour le fils du Dr Djamal Ould Abbès.

"On" a d'abord actionné les réseaux sociaux puis "on" a fuité les infos vers la presse et, tapis dans l'ombre, "on" a attendu le moment opportun. Et le moment fatidique a été bien choisi pour faire éclater le scandale et accabler Dr Ould Abbès.

En effet, au cours d'une conférence de presse, retransmise en direct à la télé, dont l'ordre du jour consistait à faire le point sur la préparation des élections législatives par le parti FLN, fusa la question qui fâche, pour lui donner un large écho et donner l'estocade finale au patron du FLN.

"On" a voulu fusiller en direct le secrétaire général du FLN, car ceux qui ont vendu la mèche cherchaient évidemment à nuire au premier responsable du FLN. Mais ne  visent-il pas aussi le président de la République, vu sa relation d’amitié et de proximité avec Dr Ould Abbès.

Ce dernier, fidèle parmi les fidèles du chef de l'Etat, qui a parlé samedi de « complot » à Sétif, a expliqué que les artisans de ce « complot contre l'Etat» veulent acquérir des positions, en prévision de la présidentielle de 2019. Et si, pour le coup, Ould Abbès disait vrai ! 

Voir toutes les indiscrétions →

Commentaires