Belkacem Amarouche: "Semons l’espérance pour une Algérie libre et heureuse"

Belkacem Amarouche: "Semons l’espérance pour une Algérie libre et heureuse"
Par Communiqué | 17 Avril 2012 | 22:32

Communiqué

Belkacem Amarouche : Tête de liste FFS Zone 4

Belkacem Amarouche: « Semons l’espérance pour une Algérie libre et heureuse, pour une citoyenneté à part entière »

Chères algériennes, chers algériens, chers compatriotes,

Salam, Azul, salutations fraternelles et citoyennes à chacune et à chacun

Les tragédies et les secousses vécues récemment dans les quatre coins du Monde particulièrement en Afrique, dans les pays du Maghreb et du Monde Arabe et les aspirations nobles et légitimes des peuples de ces mêmes régions étouffées ou détournées ont donné naissance à un nouveau contexte géopolitique.

Après un large débat avec la base militante et une concertation avec nos amis et tenant compte de ces nouvelles données, notre parti le Front des Forces Socialistes (F.F.S) a décidé de prendre part aux élections législatives algériennes prévues le mois de mai 2012 non pas pour cautionner la démarche du pouvoir en place, car ces élections ne vont pas résoudre les problèmes de l’Algérie, elles ne seront pas la solution politique et pacifique qu’espèrent les algériennes et les algériens mais face à la fatalité et la passivité qui prennent racine chez les algériennes et les algériens, le FFS participe avec d’autres partenaires pour donner un nouveau souffle pédagogique à la base militante et créer par la même occasion une dynamique de rencontre, d’échange, de réflexion et d’action en faveur d’une Algérie démocratique et heureuse, établir une citoyenneté libre et responsable, un Etat de droit, une économie sociale juste et équitable, une réelle écologie durable da la vie citoyenne et une véritable solidarité fraternelle et active entre les algériens d’Algérie et ceux établis à l’étranger.

Par cette dynamique interactive le F.F.S, comme alternative et force de proposition éthique, souhaite et fera son possible, comme il l’a déjà fait depuis sa création en 1963, pour accompagner pacifiquement le changement souhaité par le peuple algérien et qui permettra aux algériennes et aux algériens de vivre dignement leur citoyenneté et d’exercer en toute liberté leur souveraineté.

L’élection libre, honnête et démocratique d’une constituante ouverte aux forces vives de la nation algérienne reste notre revendication fondamentale afin de refonder la République algérienne sur des Valeurs Universelles et Démocratiques.

Chères citoyennes, chers citoyens,

Quel est notre plan d’action concernant notre immigration et comment contribuer à une citoyenneté algérienne à part entière

En Amérique, au Canada, en Europe ou ailleurs, les algériennes et les algériens sont considérés comme des citoyens à part, elles et ils sont discriminés doublement.

D’un côté, nos compatriotes sont des sujets de multiples formes de discrimination de la part d’une partie des classes politiques dirigeantes dans les pays d’accueil ou ceux de naissance. De l’autre côté ils sont appelés occasionnellement pour décorés des soirées « Zarda » ou bien de sombrer dans des querelles et guerres de pouvoirs au détriment d’une citoyenneté algérienne libre et dignement exercée.

Sans leur octroyer la place méritée à tous les niveaux politique, sociale, économique culturel et cultuel c’est méconnaître, sans sombrer dans le déni et la mauvaise foi, le rôle essentiel joué par l’émigration Nord-africaine, et algérienne en particulier, dans l’épanouissement, la reconstruction et le développement de l’Amérique, du Canada et de l’Europe.

A l’encontre d’un discours officiel qui veut reconnaître le formidable potentiel politique, économique, intellectuel, technique, culturel et cultuel que représente les citoyens algériens de l’étranger, la réalité des faits démontre le contraire tels que la multiplication des obstacles de types bureaucratiques, des discours faussement nationaliste, un mépris déguisé pour les binationaux… Pourtant les Algériens ont largement contribué et payé lourdement pour une Algérie libre durant la lutte de libération nationale.

Est-il juste et raisonnable d’imposer aux algériens de l’étranger qui souhaitent entamer des démarches, des transactions ou des investissements dans leur pays l’Algérie les mêmes dispositions qu’aux investisseurs étrangers ? C’est une démarche discriminatoire à l’encontre de nos citoyens, de nous comme algériens.

Parmi les points du programme FFS concernant l’immigration et les Algériens issus de parents immigrés, nous candidats FFS zone Amérique, Canada et Europe hors France :

- Nous nous engageons solennellement comme candidats FFS à retisser les liens entre les membres de la communauté maghrébine en générale et ceux de la communauté algérienne en particulier et nous oeuvrons à préserver la dignité et les droits des citoyens algériens là où ils se trouvent.

- Nous nous inscrivons dans une démarche alternative pacifique et respectueuse des lois des pays d’accueil ou de naissance.

- Nous remobiliserons, dans le cadre du FFS force de proposition, nos citoyennes et citoyens autour des aspirations profondes du peuple algérien.

- Nous nous engageons à être des relais fidèles aux voix et revendications des algériens.

- Nous nous associons à toutes initiatives en faveur d’une citoyenneté algérienne dignement exercée en Algérie et à l’étranger.

- Nous nous engageons en faveur des étudiants algériens pour alléger leurs difficultés d’adaptation, les lourdeurs administratives et les charges financières et d’éliminer les entraves concernant la reconnaissance des diplômes.

- Nous encourageons les ponts d’intelligences, d’entraide et de solidarité active entre les communautés du Maghreb en général et en particulier entre les algériennes et les algériens pour redonner vie et goût ici et en Algérie.

- Nous oeuvrons à l’autonomie associative et l’auto – organisation des membres de la communauté algérienne établis à l’étranger.

- Nous assurons une permanence parlementaire où les doléances de nos citoyennes et citoyens seront prises en charges, exemple : l’accessibilité aux médias algériens et autres, les enfants nés d’une maman algérienne, les bourses d’études, la problématique des rapatriements des dépouilles, assurer un bon accueil au sein des représentations consulaires, aux aéroports et aux ports, etc.

- Nous mobilisons nos citoyens autour des solutions profondes concernant la problématique de l’immigration clandestine « harragas ».

- Nous ne manquerons pas à chaque fois que l’occasion se présente de rappeler aux autorités politiques algériennes l’obligation d’assurer le bon accueil, le conseil, l’assistance, l’orientation et la protection de nos compatriotes.

 La liste FFS zone 4 (Amérique, Canada et Europe hors France) est composée de :

Ryma Leila BOURAS: Jeune de 26 ans, native en Europe. Diplômée en stratégie et Compétitivité international. Elle est chargée actuellement dans une compagnie pour le développement du commerce international. Elle opère actuellement aux USA. C’est notre 2 ème candidate.

Slimane ARROUDJ: un membre actif du mouvement associatif depuis les années 1990 en Algérie, il est établi en Allemagne, il entretient de bonnes relations avec la communauté algérienne, il gère un commerce d’artisanat. C’est notre suppléant de notre deuxième candidate.

Djamila BOUDISSA : Mère de 4 enfants. Elle est établie en Europe depuis plus d’une vingtaine d’années. Syndicaliste dans son parcours, elle aspire à une justice sociale et elle est animée par une volonté d’un véritable changement pacifique et démocratique en Algérie au bénéfice de la jeunesse en particulier et de la nation algérienne en générale. C’est notre suppléante du premier candidat.

BelkacemAMAROUCHE:

Tête de liste FFS Zone 4. Issu d’une famille militante pour les libertés en Algérie. Militant et responsable FFS depuis 1989. Juriste en droit européen, médiateur et formateur en management éthique. Je suis un acteur impliqué dans le tissu associatif européen.

Adresse mail : amarouche@yahoo.fr, gsm/portable : +32 4 92 92 77 77

Pour une Algérie d’espérance, libre et heureuse,

Pour une citoyenneté libre et responsable.

Vive l’Algérie, vive le FFS comme alternative et force de proposition.

Je vous remercie pour cette présence, je suis à votre écoute et à votre service

Bruxelles, le 14 Avril 2012

Mots-clés :
Catégories : Communiqués

Voir tous les communiqués