Syrie : Offensive de l'armée pour libérer le sud des groupes terroristes soutenus par Israël et la Jordanie

Syrie : Offensive de l'armée pour libérer le sud des groupes terroristes soutenus par Israël et la Jordanie
Par Rédaction | 24 Juin 2018 | 14:19

L'armée syrienne a lancé depuis vendredi 22 juin une vaste offensive, impliquant quelque 40.000 hommes soutenus par l'aviation russe, pour libérer la région sud du pays des mains des terroristes, soutenus par Israël et la Jordanie. 

L’offensive de grande ampleur a réussi à libérer plusieurs zones occupées par les terroristes.

Soutenue par les forces d’élite du Tigre, l’armée syrienne a lancé, le samedi 23 juin, un autre grand assaut dans la région d’al-Lajat dans le but d’encercler le bastion terroriste de Busra al-Harir. Ce dimanche 24 juin, l'aviation russe a lancé de lourdes frappes contre les positions des terroristes dans cette localité, ceux-là mêmes qui refusent de se rendre à l'armée nationale. 

Selon une source militaire, les troupes syriennes sont parvenues à reprendre quatre nouvelles villes dans la région d’al-Lajat après une bataille féroce avec les terroristes de Hayat Tahrir al-Cham et l’Armée syrienne libre (ASL). Pourtant, les terroristes de l'ASL sont bien déstabilisés dans la mesure où leurs lignes de front s'effondrent et bon nombre d'entre eux quittent le navire. 

La source militaire a confié à Al-Masdar News que l’armée avait libéré les villes d'al-Madwarah, d'al-Alali, de Barghasheh et d'al-Shiyahat après avoir brisé les "défenses" des terroristes samedi après-midi.

La source a ajouté que les rapports selon lesquels des terroristes auraient demandé la réconciliation avec le gouvernement syrien étaient faux et que seulement quelques détachements de l’ASL dans la région avaient souhaité contacter l’armée syrienne, d'où l'intensification des opérations armées. 

Beaucoup de groupes terroristes présents dans le gouvernorat de Deraa ont rejeté les pourparlers de paix avec le gouvernement syrien, à l'impulsion des parties qui les soutiennent : depuis la visite inopinée du PM israélien la semaine dernière en Jordanie où il a rencontré le roi, certaines sources évoquaient un mot d'ordre lancé aux terroristes du sud comme quoi ils "ne devraient pas se désarmer". 

Reprendre Busra al-Harir

Pour le moment, le principal objectif de l’armée syrienne consiste à investir complètement Busra al-Harir pour ainsi faire plier les groupes terroristes à négocier avec le gouvernement qui ont fait de cette localité, un bastion. 

Une fois Busra al-Harir libérée, l'armée syrienne se dirigera probablement vers le sud en direction de la ville de Busra al-Cham et du point de passage de Nassib sur les frontières avec la Jordanie, là où l'armée jordanienne a déployé dès vendredi des dizaines de blindés et de véhicules militaires. Des informations relayées par des sources syriennes ont aussi fait état de l'acheminement des missiles "Tow" depuis la Jordanie voisine à destinations des terroristes: Amman est-il décidé à faire face à l'armée syrienne en soutien aux terroristes takfiristes d'al-Nosra? 

Cibles d'intenses pressions de la part d'Israël, la Jordanie a quitté des pourparlers avec la Syrie et la Russie sur la remise du contrôle du point de passage de Nassib à l'armée syrienne. Pour autant Amman chercherait à éviter une "escalade absolue" sur ses frontières avec la Syrie. Selon l'agence de presse Fars News, le ministre jordanien des AE, Ayman al-Safadi serait en "contact permanent avec les États-Unis et la Russie", soit les parties impliquées dans les pourparlers sur les zones de désescalade. Sur son compte twitter, al-Safadi évoque "la nécessité de maintenir les zones de désescalade et d'instaurer une trêve à Deraa" pour éviter une escalade.

Depuis vendredi 22 juin, l'armée syrienne a lancé une vaste offensive pour libérer les régions du sud de la Syrie des mains des terroristes. La première étape de ces opérations ont commencé dans le Rif Est de Deraa et l'armée à eu recours à des unités balistiques et d'artillerie.

Dernières évolutions à Deir ez-Zor 

Vendredi soir également, l’armée syrienne s’est accrochée avec des éléments de Daech dans le nord-est de la province de Soueïda, près du désert de Syrie.

C’est dans le cadre de cette opération que les militaires syriens ont pu arriver à la région de Qabr Shaykh Hussain dans le Rif est et nord-est de Soueïda.

Dans le nord-ouest de cette province, ils ont libéré le village de Deir Dama et la localité de Mazra'at al-Bustan.

Au cours de ces derniers jours, l’armée syrienne a enregistré d’importants progrès dans la profondeur du désert de Syrie et réussi à libérer 4 500 km² des banlieues de Damas, de Homs et de Deir ez-Zor. (Avec Presstv)

Lire tous les articles de la rubrique Focus