Supplique pour mon pays

Supplique pour mon pays
Contribution | 31 Mars 2020 | 18:34

Monsieur le Premier ministre, décrétez le confinement total à domicile pour les trente-huit (38) wilayas touchées, à ce jour, par le Coronavirus.  En huit (8) jours, soit du 24 au 31/03/2020, le nombre de personnes contrôlées positives a presque triplé (de 264 à 716 personnes infectées), tandis que  le nombre de personnes décédées a plus que doublé (19 à 44 personnes décédées).

A cette cadence, et alors que notre pays n’a pas encore atteint le pic de cette pandémie, qui devrait avoir lieu, probablement, dans une vingtaine de jours, soit au cours de la deuxième quinzaine du mois d’avril 2020, le nombre de personnes infectées pourrait se compter en milliers  et les personnes décédées en centaines.

Monsieur le Premier ministre, décrétez le confinement total à domicile, l’heure est grave. Il s’agit de vies humaines. Il s’agit de la vie de vos concitoyens et de toute personne se trouvant sur le territoire national.

Monsieur le Premier ministre, décrétez le confinement total à domicile, notre pays, notre système de santé publique et privée ne peut pas faire face à un afflux massif et quotidien de personnes infectées, notamment celles en détresse respiratoire.

Des pays développés et disposant d’une infrastructure sanitaire moderne, équipée et performante, notamment les services de réanimation, n’ont pu faire face à cette pandémie. Les chiffres morbides des décès interpellent à plus d’un titre : l’Italie  (11.591 décès), l’Espagne (8.189 décès), la Chine (3.305 décès), les USA (3.175 décès), la France (3.024 décès), le Royaume –Uni (1408 décès), l’Allemagne (682 décès) – chiffres du 31/03/2020 à 14h20-.

Monsieur le Premier ministre, décrétez le confinement total à domicile, il relève de  votre compétence. Il relève de votre autorité. L’article 2 du décret exécutif 20-70 du 24/03/2020 fixant des mesures complémentaires de prévention et de lutte contre la propagation du Coronavirus (COVID-19), publié au Journal Officiel 16 du 24 mars 2020, est clair : «  Il est instauré, dans les wilayas et/ou les communes déclarées par l’autorité sanitaire nationale, comme foyers de l’épidémie du Coronavirus (COVID-19), un dispositif de confinement à domicile. Le confinement à domicile concerne toute personne se trouvant sur le territoire de la wilaya et/ou de la commune concernée. Il est décidé par le Premier ministre ».

L’alinéa premier de l’article 4 dudit décret présidentiel prévoit que : « Le confinement total à domicile consiste en une obligation pour les personnes à ne pas quitter, durant la période considérée, leurs domiciles ou leurs lieux de résidence à l’exception des cas prévus par le présent décret ».

Les exceptions à cette règle sont prévues par les dispositions des articles 6 et 11 du décret exécutif sus- cité.

Monsieur le Premier ministre, décrétez le confinement total à domicile, la population ne peut qu’adhérer à une telle décision courageuse, lucide et salvatrice. N’ayez crainte. Seulement, il appartient et c’est un devoir national en ce temps de crise sanitaire majeure, que les pouvoirs publics et le secteur privé prennent toutes les dispositions qui s’imposent pour assurer au citoyen une couverture en matière d’alimentation, notamment les produits de base comme,  la semoule, le lait, le pain, l’huile, les pommes de terre et autres produits agricoles.

Monsieur le Premier ministre, décrétez le confinement total à domicile, la question économique ne peut  pas être à l’ordre du jour. Notre pays est un pays rentier, ce sont les hydrocarbures, notamment le pétrole, qui forment plus de 95% des recettes de l’Etat. Les recettes de la fiscalité pétrolière sont passées de 4054,349 milliards de DA  en 2012 à 2666,9 milliards de DA en 2019, et la tendance vers la baisse va augmenter avec la chute du prix du pétrole. De plus, la fiscalité ordinaire n’a couvert en 2019 que 64% des dépenses de fonctionnement.

Le peu de réserves de changes qui reste à notre pays, environ 60 milliards de dollars US, s’il faut consacrer une partie à l’achat de certains produits d’importation nécessaires à la production de produits alimentaires, pharmaceutiques ou à l’achat de produits agricoles, il faut y aller. L’essentiel est d’assurer au citoyen, durant la période de confinement total à domicile, les moyens de subsistance de base ainsi qu’une prise en charge adéquate au niveau des  établissements hospitaliers.

Monsieur le Premier ministre, décrétez le confinement total à domicile, lors de votre déplacement le 30/03/2020 à Blida et Tipaza, vous avez admis l’existence d’une crise sanitaire et vous avez souligné que l’Etat algérien n’abandonnera aucune famille, où qu’elle soit, dans les montagnes, dans les villes, dans les villages ou dans les régions sahariennes. Vous avez, également, indiqué que l’Algérie est à l’abri de toute pénurie de denrées alimentaires, en précisant que le gouvernement avait pris toutes les dispositions en vue d’assurer un approvisionnement permanent et suffisant des marchés en différents produits agricoles et alimentaires. Dans ce cas, qu’attendez-vous pour décréter le confinement total à domicile ?

Monsieur le Premier ministre, décrétez le confinement total à domicile, vous avez assuré aux personnels soignants que la préservation de leur sécurité est non seulement une nécessité mais, également, un axe principal dans la stratégie de l’Etat face à la pandémie du Coronavirus. Le ministère en charge de la santé doit veiller à mettre effectivement à leur disposition et en quantité suffisante, les  moyens nécessaires, notamment les gants, les masques médicaux, les respirateurs, les lunettes de protection, les écrans faciaux, les blouses et autres tabliers, le gel hydro-alcoolique…etc.

Monsieur le Premier ministre, décrétez le confinement total à domicile pour les trente-huit (38) wilayas déjà touchées par le Coronavirus et pout toute autre wilaya qui viendrait à connaitre même un (1) seul cas. Préservez la vie. N’attendes plus. L’épidémie avance et se  propage de plus en plus. Le confinement total à domicile a donné ses preuves. Il est efficace. Il faut y aller. C’est une évidence. C’est un devoir. C’est une exigence sanitaire et de vie. N’attendez pas que le pire se produise. Ce sera trop tard.

Monsieur le Premier ministre, décrétez le confinement total à domicile, il faut agir maintenant. N’attendez pas l’hécatombe. L’histoire retiendra.

Monsieur le Premier ministre, décrétez le confinement total à domicile, il faut se préparer au pire, sinon on va le vivre.

Colonel à la retraite ZERROUK Ahmed,

ex-Cadre/MDN

Lire tous les articles de la face B de l'info