Yousfi : Sonatrach investira 60 milliards de dollars

Yousfi : Sonatrach investira 60 milliards de dollars
La Rédaction | 17 Janvier 2011 | 19:12

Le groupe Sonatrach va investir 4.200 milliards de dinars (environ 60 milliards de dollars) pour la période 2011/2015 "en vue de renforcer les capacités nationales de production d'hydrocarbures", a annoncé lundi le ministre de l'Energie et des Mines, Youcef Yousfi. Ce programme, dont 57% des financements aloués seront consacrés aux activités d'exploration-production, prévoit "une forte expansion" de l'activité exploration afin d'accroître les réserves du pays et d'optimiser l'exploitation des gisements d'hydrocarbures, a indiqué M. Yousfi lors du Forum d'El Moudjahid. De même, l'effort d'exploration vise à doubler les activités de recherche pour les prochaines années. Pour l'année 2011, "il est prévu déjà d'accroître cet effort par plus de 40%" par rapport à l'année précédente, a précisé le ministre.

En matière de transport par canalisation, le programme du secteur pour les cinq prochaines années a, essentiellement, pour objectif de "sécuriser et fiabiliser le réseau de transport à l'effet de satisfaire la demande nationale et de respecter les termes des engagements commerciaux de l'Algérie sur le plan international", selon M. Yousfi.

S'agissant de la production d'électricité, le ministre a affirmé que le programme d'investissements engagé par le groupe Sonelgaz pour les cinq prochaines années, et pour lequel une enveloppe de 30 milliards de dollars a été affectée, permettra de porter la production nationale à 15.000 MW à cette échéance contre 10.400 MW en 2010. Grace à ce même programme le réseau national de transport d'électricité enregistrera une expansion annuelle de 14.200 km, alors que celui de gaz augmentera de 9.100 km par an jusqu'à 2015, ce qui permettra d'arriver à un taux national d'électrification de 98% et de raccorder un million de foyers au gaz naturel, soit un taux de pénétration de 53%, selon M. Yousfi.

Dans le même sens, le ministre a exclu toute révision à la hausse du prix de l'électricité. "Nous n'avons strictement aucune intention de réviser le prix de l'électricité ni celui du gaz livré à Sonelgaz", a-t-il dit à ce propos en rappelant que l'Etat a pris en charge à hauteur de 7 milliards de dollars le différentiel entre le prix réel du gaz sur le marché et de celui cédé à Sonelgaz pour approvisionner le marché interne.

S'agissant des énergie renouvelables, le ministre a annoncé que la mise en oeuvre du programme national de développement de ces énergies alternatives est prévue à partir du premier trimestre de l'année en cours et permettra de créer quelque 200.000 emplois. Ce programme, qui sera présenté prochainement au gouvernement, porte sur 65 projets qui permettront, dans un premier temps, de produire 2.600 MW d'électricité. Par ailleurs, une capacité additionnelle de 2.000 MW pourrait être destinée à l'exportation, a-t-il indiqué.

Selon lui, 100.000 emplois devraient être créés dans la production nationale et 100.000 autres dans l'exportation. S'agissant des modalités de financement de cet ambitieux programme, M. Yousfi a expliqué que l'Etat prendra en charge la partie liée à la satisfaction des besoins internes, alors que les projets destinés à l'exportation seront financés dans le cadre de partenariat.

Mots-clés :
Catégories : Economie

Voir tous les articles de l'économie