Pétrole : le Brent à plus de 63 dollars jeudi à Londres

Pétrole : le Brent à plus de 63 dollars jeudi à Londres
Par Abbès Zineb | 20 Juin 2019 | 11:50

Les prix du pétrole bondissaient jeudi en cours d'échanges européens alors que l'Iran a annoncé avoir abattu un "drone espion américain" au-dessus de son territoire, faisant grimper la tension dans une région clef de la production d'or noir.

Dans la matinée, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août valait 63,36 dollars à Londres, en hausse de 1,54 dollar par rapport à la clôture de mercredi. A New York, le baril américain de WTI pour le contrat de juillet montait de 1,53 dollar à 55,29 dollars.

 La violation des frontières de la République islamique d'Iran est la "ligne rouge" à ne pas franchir, a déclaré jeudi Téhéran qui a annoncé avoir abattu un drone américain ayant violé son espace aérien. Selon un  analyste, la géopolitique soutient ceux qui parient sur une hausse des prix sur les dernières séances, après plusieurs jours d'échanges sans direction forte.

Les tensions entre l'Iran et ses voisins font craindre aux investisseurs que Téhéran puisse bloquer le détroit d'Ormuz, artère des échanges d'or noir par laquelle passe notamment l'essentiel des exportations de l'Arabie saoudite.

Pour un autre analyste, il est possible de  voir des hausses des prix à court terme si les investisseurs intègrent un risque accru au prix estimant cependant qu'"avec l'Opep qui baisse sa production et les Etats-Unis qui pompent à un niveau record, le marché est bien moins vulnérable à un choc que dans les années passées".

Depuis près de deux mois, le marché du pétrole craint en effet plutôt que l'affaiblissement de l'économie mondiale ne pèse sur la demande, une inquiétude qui se traduit par une chute des prix de plus de 13% depuis début mai, même en prenant en compte le bond des cours de jeudi matin. 

Voir tous les articles de l'économie