Pénurie des médicaments : le syndicat des pharmaciens sonne l’alerte

 Pénurie des médicaments : le syndicat des pharmaciens sonne l’alerte
Par Nabil Semyane | 02 Décembre 2020 | 12:28

Le président du Syndicat national des pharmaciens, Messaoud Belamri, a pointé mardi la situation dramatique de la pénurie des médicaments, soulignant que pas moins de 300  produits  sont en rupture, dont ceux produits localement comme le Paracétamol.  

« Sans exagération aucune, nous n’avons jamais connu une telle pénurie, il s’agit de 302 médicaments importés et produits localement, tous essentiels les uns que les autres », a-t-il déploré lors de son passage à la radio nationale.

Ces médicaments sont en rapport avec différentes pathologies, notamment les maladies chroniques, les maladies mentales, le diabète et l’asthme, y compris même le Paracétamol qui est pourtant  produit localement », selon lui.

Dans une critique en creux du ministre en charge de l’Industrie pharmaceutique, qui  a nié l’existence de cette pénurie lors de son passage à la radio chaîne3, le responsable syndical affirme que « personne ne peut nier cette situation qu’il faut solutionner en urgence. »

S’agissant des causes de cette pénurie,  l’intervenant explique qu’elle est essentiellement  "le résultat des  retards accumulés dans le signature les programmes d’importation ».

Plusieurs raisons sont derrière la pénurie les médicaments, ce problème se pose notamment « après le transfert des prérogatives de ministère de le santé au nouveau ministère les pharmacies, le programme a été annulé, et nous ignorons encore son sort », a-t-il ajouté.

L’invité de le radio évoque également, comme autre raison, « le manque de le transparence et de contrôle, du fait des défaillances enregistrées dans le numérisation de secteur ».

Messaoud Belamri a, en outre, critiqué ce qu’il a qualifié de « précipitation dans la réduction de la facture des importations à un taux avoisinant le quart, soit 500 millions de dollars par an », reprochant à cette démarche d'être entamée sans avoir anticipé les garanties à même d’éviter les pénuries et les perturbations des marchés".

Voir tous les articles de l'économie