Les députés ont approuvé la proposition du gouvernement : l’essence et le Gasoil plus chers à la pompe !

 Les députés ont approuvé la proposition du gouvernement :  l’essence et le Gasoil plus chers à la pompe !
Par Amel Benabi | 01 Juin 2020 | 11:49

C’est désormais officiel ! Les algériens vont devoir payer plus chers les carburants à la pompe après que les députés de la majorité à l’APN aient donné dimanche leur approbation à la décision du gouvernement contenue dans le projet loi de fiances complémentaire (PLFC 2020).

Ce dernier proposait en effet de revoir à la hausse les prix des produits pétroliers de l’ordre respectivement de 3 dinars/litre pour les trois catégories d’essence (super, sans plombs et normal) et de 5 dinars/litre pour le gasoil.

Du coup, cette augmentation -qui est tout de même loin du prix réel des carburants-va sans doute impacter tous les secteurs de l’économie nationale où le transport et la logistique sont des vecteurs importants à l’instar des produits agricoles par exemple.

De même que les transports publics et privés vont sûrement revoir à la hausse les prix de leurs billets mais également les chauffeurs de taxis pour qui le tarif du carburant agit comme un déterminant du prix de la course.

Dans un contexte extrêmement délicat marqué par le double choc sanitaire et pétrolier, le gouvernement se voit contraint  de cibler la poche du contribuable  pour amortir autant que faire ce peut les effets du crash financier qui frappe le pays.

En effet, la loi de finances complémentaire (LFLC 2020), prévoit un déficit budgétaire de 1976,9 mds DA, soit -10,4% par rapport au PIB, contre -1533,4 mds DA prévu dans la Loi de finances initiale pour 2020 (-7,2% du PIB).

De même que le solde de la balance des paiements prévu pour l’année 2020 monterait à hauteur de -18,8 milliards de dollars contre -8,5 milliards prévu dans la Loi de finances initiale pour 2020 pour une croissance économique négative de -2,66%.

Voir tous les articles de l'économie