FCE : Le néo- président, Sami Agli, plaide pour le sauvetage de l’entreprise privée et la suppression de la règle 51/49 (Vidéo)

FCE : Le néo- président, Sami Agli, plaide pour le sauvetage de l’entreprise privée et la suppression de la règle 51/49 (Vidéo)
Par Moumène Belakram | 11 Septembre 2019 | 12:10

Il ne le dit pas ouvertement mais le néo- président du Forum des chefs d’entreprises, Sami Agli, l’a susurré sous forme d’interrogation, mercredi, lors de son passage sur les ondes de la radio nationale.

«Pourquoi le trésor intervient pour éponger les déficits des entreprises publiques et ne le fait pas pour le privé ?» a-t-il ainsi déploré, plaidant pour un plan de sauvetage en leur faveur ; pointant notamment le secteur du BTPH «qui souffre d’une crise sans précédent», a-t-il fait observer.

Dans un contexte plus large, Agli corrobore le constat crucial d’«une machine économique tourne au ralenti», soulignant, dans cette veine,«une année blanche pour le patronat». 

A cet effet, le nouveau patron du FCE, s’est déclaré en faveur d’une nouvelle refonte du système économique du pays, en accordant à l’entreprise son autonomie et libérer l’acte d’investir de toute contrainte bureaucratique et politique.

Dans la foulée, Sami Agli a estimé nécessaire «la suppression de la règle 51/49, la révision du régime de subvention et l’élargissement des consultations avec les entreprises avant l’élaboration des politiques économique», a-t-il conclu.


Voir tous les articles de l'économie