Exportations hors hydrocarbures: Djerad s’engage à lever les obstacles bureaucratiques

 Exportations hors hydrocarbures: Djerad s’engage à lever les obstacles bureaucratiques
Par Abbès Zineb | 12 Septembre 2020 | 14:56

Les exportations hors-hydrocarbures : voilà n leitmotiv de tous les gouvernements depuis des décennies, mais qui restent hélas un vœu pieux, à cause des blocages bureaucratiques érigés par une administration tatillonne et face un marché international où il n’est pas aisé de s’incruster en raison de la concurrence féroce qui ne laisse aucune place à l’amateurisme.

 Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad a  réaffirmé samedi à Alger la détermination du gouvernement à encourager les exportations hors hydrocarbures, à travers la prise de toutes les mesures à même d'aplanir les entraves et restrictions bureaucratiques, et à accorder toutes les facilitations nécessaires au profit des entreprises productrices et exportatrices.

"Le gouvernement prendra toutes les mesures à même d'aplanir les obstacles et restrictions bureaucratiques entravant la valorisation des grandes expertises nationales et l'exportation des services", a indiqué M. Djerad dans une allocution, lue par le ministre délégué chargé du commerce extérieur, Aissa Bekkai, à l'ouverture du colloque national sur "l'exportation dans le secteur des travaux publics".

 Lors de ce colloque, organisé par le ministère des travaux publics, en présence de membres du gouvernement et d'acteurs du secteur, le Premier ministre a appelé à œuvrer au renforcement du cadre institutionnel et administratif en vue d'inciter les entreprises nationales à exporter et à investir les marchés internationaux.

 Pour M. Djerad, oeuvrer à la promotion des exportations hors hydrocarbures constitue "un choix stratégique" dans le cadre du nouveau modèle économique, étant l'un des principaux mécanismes permettant l'augmentation des taux de croissance du produit intérieur brut (PIB), à travers l'extension du champ des exportations.

 Pour atteindre ces objectifs, a-t-il dit, il faut déployer des efforts supplémentaires considérables afin d'instaurer un écosystème propice et un climat d'affaires adéquat et insuffler une nouvelle dynamique à même d'encourager les exportations et de libérer les initiatives" dans le cadre de la consécration du principe d'égalité des chances entre tous les,opérateurs économiques, aussi bien publics que privés".

Les engagements du premier ministre arriveront-ils à bout des obstacles bureaucratiques en interne pour mettre en acte cet écosystème? En tous cas l'équation économique  n'est  plus la même que dans les années d'embellie pétrolière avec un baril de pétrole au zénith. Exporter hors  hydrocarbures devient une nécessité.

Voir tous les articles de l'économie