Environnement : la BEI veut financer des projets en Algérie

 Environnement : la BEI veut financer des projets en Algérie
Par Abbès Zineb | 13 Juillet 2017 | 18:43

La Banque européenne d'investissement (BEI)a exprimé jeudi sa volonté de coopérer avec le gouvernement algérien dans le domaine de l'environnement et des énergies renouvelables à travers le financement de projets relevant de ce secteur, selon le vice-président de cette institution financière européenne, M. Roman Escolano. en visite en Algérie.

"Je suis ici pour transmettre cette volonté de notre banque (BEI) de coopérer avec le gouvernement algérien (...) pour opérer des financements de projets concrets" en Algérie, a expliqué M. Escolano à la presse à l'issue de sa rencontre avec la ministre de l'Environnement et des Energies renouvelables, Fatma Zohra Zerouati, précisant que les deux parties vont travailler à identifier conjointement des projets auxquels la BEI pourrait contribuer financièrement

Pour sa part, Mme Zerouati a avancé qu'à travers le renforcement de cette coopération de longue date entre l'Algérie et la BEI, son département ministériel souhaite des investissements dans l'environnement et les énergies renouvelables avec des retombées positives sur l'économie nationale.

Elle a également relevé que cette visite du vice-président de la BEI, qui intervient après l'adoption d'un nouveau plan d'action du gouvernement et dans le cadre du nouveau modèle économique de croissance, suscitait un changement dans l'ordre des priorités concernant le partenariat algéro-européen. 

Pour rappel, la BEI, dont les actionnaires sont les pays membres de l’UE, est une institution de financement à long terme de l’UE qui a déjà contribué au fiancement des projets en Algérie dans les secteurs de l’énergie, de l’eau, du transport routier et de l’industrie. 

Voir tous les articles de l'économie