Commerce : L'Algérie renforce son réseau de laboratoires de contrôle de la qualité des produits

Commerce : L'Algérie renforce son réseau de laboratoires de contrôle de la qualité des produits
Par Khidr Ali | 18 Novembre 2011 | 12:05

L'Algérie compte actuellement 572 laboratoires de contrôle des différents produits destinés à la consommation, dont 20 spécialisés dans la répression des fraudes, relevant du Centre algérien du contrôle de la qualité et de l'emballage (CACQE). Et le réseau de ne cesse de se renforcer.

Il est inutile de dire que ces laboratoires d'analyses et d'essais de la qualité jouent un rôle important dans la protection du consommateur.

Le CACQE compte également quatre laboratoires régionaux de la répression des fraudes. Ils sont situés à Alger, Oran, Constantine et Ouargla, selon le fichier national des laboratoires d'essais et d'analyses de la qualité élaboré par le ministère.

Structures officielles, les laboratoires de la répression des fraudes prennent en charge l'analyse physico-chimique et microbiologique et le contrôle de la conformité des produits agroalimentaires, les produits d'entretien et de cosmétique.

Sur le nombre total des laboratoires de contrôle répartis sur le territoire national, il existe 378 laboratoires d'autocontrôle implantés au niveau des unités de production, et 146 laboratoires de prestation de services.

Les laboratoires de prestation de services activent dans les secteurs de l'agroalimentaire, les matériaux de construction, des textiles et cuirs, et les huiles et lubrifiants.

Quarante laboratoires de prestation de services relèvent de la direction régionale du Commerce de Batna, 29 de celle d'Alger, 29 de Sétif, 15 d'Annaba, 12 de Blida, 9 d'Oran, 5 de Saida, 4 de Bechar, et 3 de la direction de Ouargla.

Mots-clés :
Catégories : Actualité Economie

Voir tous les articles de l'économie