Cevital lance officiellement son nouveau projet d’eau ultra pure dans les Ardennes (France) : Emmanuel Macron au rendez-vous

Cevital lance officiellement son nouveau projet d’eau ultra pure dans les Ardennes (France) : Emmanuel Macron au rendez-vous
Par Moumène Belakram | 07 Novembre 2018 | 14:05

En bute en Algérie à maintes embûches pour la concrétisation de ses projets d’investissement, à l’instar du blocage qui s’éternise de son usine de trituration de graines  d’oléagineux à Béjaïa, le  P-DG de Cevital, Issad Rebrab, maintient son redéploiement en Europe.

Ainsi, ce mercredi, le Capitaine de l’industrie algérien a présenté son nouveau projet de fabrication de machines pour le traitement de l'eau à Charleville-Mézières (Ardennes, nord-est de la France).

Pour l’occasion, il a eu les honneurs de la visite du Président français Emmanuel Macron, qui aura fait une entorse à son agenda couvrant son déplacement dans plusieurs villes françaises à l'occasion du centenaire de l'armistice, pour rassurer Rebrab quant à l'accompagnement de l'Etat français.

Le Chef de l’Etat français a expliqué que «Cevital, ce sont des partenaires qu'on connaît bien qui, avec beaucoup de courage et de responsabilité, ont repris Fagor-brandt il y a quelques années », a-t-il rappelé, soulignant que « ce projet suscite beaucoup d'espoir sur ce territoire et va permettre d'offrir des perspectives, de former des jeunes et des moins jeunes».

Il faut savoir que ce projet d'investissement de l’ordre de plusieurs millions d'euros et prévu en différentes étapes, englobe trois unités industrielles liées au traitement et à la fabrication d'eau ultra pure, va générer la création d’un millier emplois.

De technologie allemande révolutionnaire acquise par le groupe, le projet est déployé dans des locaux du constructeur automobile français PSA qui s'étalent sur 4.000 mètres carrés, avec une probable extension sur des terrains environnants, selon sa fiche technique.

A noter que le P-DG de Cevital avait déjà, rencontré mardi le chef d'Etat français à Pont-à-Mousson.

Voir tous les articles de l'économie