Annulation de plusieurs contrats : Le patron d’Alliance Assurance dénonce le Wali de Blida et le FCE

Annulation de plusieurs contrats : Le patron d’Alliance Assurance dénonce le Wali de Blida et le FCE
Par Hakim Megatli | 23 Mars 2019 | 14:27

Le patron de la compagnie privée, Alliance Assurance, Hassen Khelifati accuse le Wali de Blida d’avoir annulé «illégalement» un contrat d’assurance que son entreprise avait  gagné de «haute lutte» par voie de soumission publique.

Dans un message publié sur sa page Facebook, Hassen Khelifati révèle que sa compagnie fait face à des tentatives de «responsables locaux zélés» de faire de même.

«Après l'abus de pouvoir de M le Wali de Blida en annulant illégalement un contrat d'assurance obtenu en haute main par voie de soumission public, nous sommes informés par notre réseau de la tentative de certains responsables locaux "ZÉLÉS" de faire de même», écrit le patron d’Alliance Assurance.

Ce dernier pense que le coup serait l’œuvre de quelques responsables du Forum des Chefs d’Entreprise (FCE), proche de son président Ali Haddad, qui n’aurait pas apprécié que M. Khelifati quitte l’organisation pour rejoindre le mouvement populaire.

 «Est-ce une sanction contre la compagnie ou contre la personne de son PDG?», s’interroge-t-il ? Il en veut pour preuve que «certains membres très en vue» du premier cercle du Président du FCE», ont procédé à la résiliation et annulation de contrats gagnés conclus avec «notre compagnie en représailles à nos dernières positions que ce soit par rapport au peuple ou au FCE». 

Hassen Khelifati qui pense faire l’objet de mesures de représailles pour ses postions favorables aux manifestations populaires exprimées publiquement, se dit déterminé à de se battre pour être rétabli dans ses droits.

«Aux premiers, nous disons que nous n'allons pas hésiter à vous dénoncer publiquement et défendre nos droits devant toutes les juridictions compétentes nationales. Aux seconds, nous disons, nous sommes honorés d'avoir d'abord et toujours notre contrat avec «LE GRAND PEUPLE ALGÉRIEN», lit-on dans son message. 

Voir tous les articles de l'économie