Un citoyen condamné à 2 ans de prison ferme pour prosélytisme à Tiaret

Par Kaci Haider | 27 Janvier 2018 | 21:47

Un membre de l'église protestante d'Algérie (EPA), résident dans la wilaya de Tiaret, a été condamné par le tribunal de Frenda à la peine de deux années de prison ferme pour "distribution de tracts visant à ébranler la foi des musulmans", a appris Algérie 1 de sources judiciaires.

La police de Tiaret lui a notifié, mercredi dernier, ce jugement par contumace rendu par l'instance judiciaire en question, tout en l'invitant à introduire un pourvoi en cassation dans un délai de 10 jours. Le verdict a été rendu en novembre  2015.

Par ailleurs, des responsables de l'EPA redoutent "une intensification des campagnes contre les églises d’Algérie" en faisant état dans un communiqué rendu public, il y a quelques jours, de "plusieurs incidents qui ont atteint récemment les églises et les chrétiens en Algérie".

Parmi ces incidents, les responsables de l'EPA évoquent l'interpellation de "trois croyants à Chlef qui venaient de Tizi-Ouzou en possession de la littérature chrétienne". Dans le même document, il est fait état de visites d'inspection des lieux de culte à Béjaia par une commission pluridisciplinaire pour "vérifier le respect des règles de sécurité".

À Ouargla, une autre église aurait été fermée après une dizaine d'existence suite à une inspection des bâtiments en décembre dernier en raison de "non respect des normes de sécurité". 

A Oran, toujours selon la même source, à l'église de Aïn el-Turk et une librairie appartenant à des chrétiens auraient été fermées de force en novembre comme le fermeture d'un centre de formation à l’église de Boudjima (Tizi Ouzou) en attendant les résultats de l'enquête sur les dirigeants du lieu de culte.