Manque de liquidités: le directeur général d'Algérie Poste pointe "le contexte économique"

Par Amel Benabi | 29 Juillet 2020 | 10:59

Dans les bureaux des postes, c'est encore et toujours la galère pour effectuer un retrait à vue, à cause des longues queues à non plus finir devant les guichets et les distributeurs automatiques des billets, quand ils sont opérationnel, et ce n'est pas souvent le cas, hélas !

Cet état de fait qui dure depuis des mois tranche radicalement avec la litanie des assurances martelées par  des responsables d'Algérie Poste qui, visiblement, minimisent cette pression qui s'exercent sur les guichets, conséquence d'un manque de liquidités.

Mercredi, sur les ondes de la radio nationale, Abdelkrim Dahmani, directeur d'Algérie Poste, a enfin admis que "le  contexte économique a impacté la disponibilité des liquidités".

Selon lui, une baisse de 15% des liquidités est  enregistrée  au premier trimestre 2020, comparativement à la même période  en 2019. 

Des propos qui rejoignent  ceux   de son ministre qui déclarait mardi que les contraintes liées au mesures préventives contre la pandémie ont une incidence  du fait de la réduction des personnels, notamment féminin et la perturbation du réseau de ramassage et de distribution des fonds au niveau des bureaux des postes. 

Cela étant, Abdelkrim Dahmani a révélé le chiffre  de 114 milliards de dinars de pensions de retraites qui  ont été retirés entre le 18 et 26 juillet et 374 milliards de dinars en  juin pour 3 millions de  retraités dont les comptes sont domiciliés à Algérie Poste.