Salah Goudjil évoque la maladie du président Tebboune et dénonce une "campagne" contre l'Algérie

Par Nabil Semyane | 26 Novembre 2020 | 13:12

Au terme de la séance de vote du  le projet de loi de finance 2021 et du texte relatif aux enlèvements, présenté par le ministre de la Justice, le président par intérim du Conseil de la Nation a conclu par une intervention dans laquelle il a  embrayé sur la situation politique du pays, en rapport avec la maladie du président de la République. 

"Certaines trompettes depuis l'étranger exploitent la maladie du président de la République pour mener une guerre contre l'Algérie et échafaudent des scénarii", dit-il, invitant "les hommes sincères à prendre la mesure de cette campagne et à y faire face comme un seul homme"

Face à cette campagne, Salah Goudjil  met en avant l'Armée en assenant que cette dernière "défend  la stabilité  et la sécurité du pays , et c'est la raison pour laquelle elle est aujourd'hui la cible des attaques, comme l'était l'ALN du temps de la Révolution".

Au sujet du regain de tension au Sahara occidental, le président par intérim  du Conseil de la Nation rappelle la position de principe de l'Algérie, à savoir explique t-il que "le problème n'est pas entre l'Algérie et le Maroc, mais entre les autorités marocaines et le Sahara occidental et la solution réside dans un référendum d'autodétermination  sous l'égide de l'ONU pour permettre au peuple sahraoui de choisir  son destin en toute souveraineté".