WSRW : plus de phosphate Sahraoui sur les marchés Américains

 WSRW : plus de phosphate Sahraoui sur les marchés Américains
Par Boudjemaâ Selimia (Londres) | 14 Septembre 2018 | 12:09

Le phosphate émanant des territoires du Sahara Occidental, exploité sans commune mesure et à grande échelle par Rabat, ne sera plus écoulé sur les marchés Américain.  Il s’agit d’une décision historique qui devrait entrer en vigueur dans le courant de cette année. L’ONG Britannique Western Sahara Resource Watch (WSRW) vient de prendre connaissance de cette nouvelle mesure, prise par la firme Nutrien, le 1er août 2018.

En effet, la firme Américaine Nutrien a décidé de mettre un terme aux activités  de son usine de transformation de phosphate à Geismar, en Louisiane, à la fin de 2018.  Ses transactions seront désormais orientées vers des importations de roches de phosphate offshore, des opérations qui devraient être lancés en 2019.

Ces éléments sont contenus  dans le deuxième rapport trimestriel de la compagnie, ce qui a provoqué la panique au sein des instances commerciales du Makhzen. Cette annonce touche l’ensemble des activités de  la compagnie Américaine qui a importé plus de 50% du phosphate Sahraoui au cours des dernières années. Elle a dans la foulée annoncé qu'elle mettrait complètement fin à ses activités  au Sahara Occidental. Nutrien avait par ailleurs déclaré qu'elle mettrait fin en 2018, aux importations de la roche en provenance du Sahara Occidental vers ses installations au canada.

Ces révélations constituent le début de la fin de l’exploitation illégale par des Etats étrangers des ressources du Sahara Occidental au profit du Maroc. Les autres firmes étrangères qui continuent à opérer dans les territoires Sahraouis risquent de connaître le même sort que la firme Américaine, comme Paradip (Inde), Ballance agri-nutriments (Nouvelle-Zélande) et Ravensdown (Nouvelle-Zélande).

Pour rappel, en 2012, il y avait 15 entreprises appartenant à 13 pays qui avaient profité des facilites offertes par Rabat pour exploiter le phosphate sahraoui. Cela dit l’ONG Britannique, l’observatoire des ressources du Sahara occidental, s’est félicité de la décision de la firme Americaine de mettre un terme à ses activités d'exportation du phosphate Sahraoui, et s’engage à tout mettre en œuvre pour contraindre les autres partenaires étrangers de Rabat à suivre l’exemple de Nutrien, une démarche qui permettrait au peuple Sahraoui de reprendre le contrôle de ses ressources naturelles dilapidées depuis des décennies par le Makhzen.

Voir toutes les actualités